Musique

Charlie Hebdo : Renaud chante Michel Delpech place de la République en hommage aux victimes des attentats (Video)

Charlie Hebdo : Renaud chante Michel Delpech place de la République en hommage aux victimes des attentats (Video)

Ce jeudi 7 janvier était le funeste premier anniversaire des attentats survenus dans les locaux du journal Charlie Hebdo. A cette occasion, l’humoriste Christophe Alévêque avait appelé les gens à se rendre place de la République, afin de rendre hommages aux victimes de ces terribles attaques. Parmi eux, le chanteur Renaud qui a chanté Que Marianne était Jolie, chanson de Michel Delpech, en mémoire des disparus.

Il y a un an, la terreur s’abattait sur Paris. En effet, le 7 janvier 2015 les frères Kouachi s’introduisaient dans les locaux parisien du journal satirique Charlie Hebdo, et ouvraient le feu sur l’ensemble de la rédaction.

"Toujours debout, toujours vivant"

Ce jeudi 7 janvier 2016 était donc le funeste premier anniversaire de ces horribles attaques. A cette occasion, de nombreux hommages ont été rendus, dont un place de la République. Orchestré par l'humoriste Christophe Alévêque, qui avait appelé au rassemblement, de nombreuses personnes ont foulé la place de la République, afin de rendre hommages aux victimes des attentats de janvier. Parmi eux, le chanteur Renaud, qui aux cotés de Christophe Alévêque, a entonné Que Marianne était Jolie, chanson de Michel Delpech, décédé le 2 janvier dernier.

Juste après ce poignant instant de partage et de recueillement avec la foule, Renaud a accordé un petit entretien à nos confrères de BFM TV. Très touché par cette attaque survenue dans les locaux de Charlie Hebdo, Renaud a évoqué une cicatrice indélébile. « J’ai perdu des amis, Charb, Wolinski, Cabu et Tignous qui était un vrai pote. (...) C’est du chagrin et de la colère mêlés. Je veux dire à mes amis, mes fans, mon public : Même pas peur, toujours debout, toujours vivant (…) Le 7 janvier sera une date essentielle dans mon cœur, mes tripes, avec toujours au fond du cœur cette cicatrice indélébile. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people