Musique

Charlie Hebdo : Renaud au bord de la crise de panique place de la République (Vidéo)

Charlie Hebdo : Renaud au bord de la crise de panique place de la République (Vidéo)

Ce jeudi 7 janvier, la France célébrait le premier et triste anniversaire des attentats perpétrés dans les locaux de Charlie Hebdo. A cette occasion, un grand rassemblement a eu lieu place de la République. Parmi eux, le chanteur Renaud qui est venu rendre hommage aux disparus. Si le chanteur étai content d’être présent, ce dernier a vite paniqué à cause du mouvement de foule crée par les fans et les journalistes présents. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le 7 janvier 2015, l'horreur s'emparait de Paris. En effet, ce jour-là les frères Kouachi décident de s'introduire dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo. Une fois à l’intérieur, la fratrie terroriste ouvre le feu sur l'ensemble de la rédaction. Le bilan est lourd, onze morts dont les célèbres dessinateurs Chab, Cabu ou encore Georges Wolinski et Tignous.

Un an après ce terrible drame, un grand rassemblement a eu lieu place de la République à Paris. Orchestré par l'humoriste Christophe Alévêque, cet hommage a ameuté un nombre impressionnant de badauds. Il faut dire que ce rassemblement était un véritable événement, puisque Renaud y faisait sa première apparition publique depuis dix ans.

"J'ai peur il y a des flashs, des journalistes"

Si l’interprète de Mistral Gagnant était heureux d’être présent lors de cet hommage, rappelant à quel point cette date laissera une cicatrice indélébile en lui, ce dernier a presque cédé à la panique. En effet, alors que Christophe Alévêque et Renaud repartaient de la place de la République, un impressionnant mouvement de foule s'est formé. Au centre de ce dernier, Renaud, qui a eu peur par cette présence imposante de fans, de flashs et de journalistes.

Des images rapportées par nos confrères de Storm Shadow montrent bien que le chanteur n'était pas à l'aise en repartant du rassemblement parisien. « Je brandis une banderole Même pas Peur et là j'ai peur. J'ai peur il y a des flashs, des journalistes. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people