Musique

Céline Dion : Le récit glaçant de la dernière nuit de René Angélil (Vidéo)

   / 5  
Céline Dion : Le récit glaçant de la dernière nuit de René Angélil
1
Céline Dion : Le récit glaçant de la dernière nuit de René Angélil
Céline Dion et la journaliste de Paris Match Catherine Tabouis
2
Céline Dion et la journaliste de Paris Match Catherine Tabouis
La journaliste Catherine Tabouis
3
La journaliste Catherine Tabouis
Céline Dion au micro de Marie-Claude Barrette sur TVA
4
Céline Dion au micro de Marie-Claude Barrette sur TVA
Céline Dion sur la chaîne canadienne TVA
5
Céline Dion sur la chaîne canadienne TVA

Quatre mois après la mort de René Angélil, Céline Dion effectue son retour sur la scène médiatique. En effet, la journaliste de "Paris Match" Catherine Tabouis a pu recueillir les confidences de la chanteuse dans lesquelles elle raconte la dernière nuit de son mari. Une séquence émouvante que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Cela fait maintenant quatre mois que Céline Dion a été frappée par la mort de son mari René Angélil. Et alors qu’elle s’apprête à entamer sa tournée européenne qui passera notamment par Paris à l'AccorHotel Arena du 24 juin au 9 juillet prochain, la chanteuse multiplie les interviews. En effet, elle a accordé ses premiers mots à la chaîne canadienne "TVA". Puis, celle qui a livré un poignant hommage à son mari à Las Vegas s’est aussi confiée à nos confrères de "Paris Match". Dans une vidéo, Catherine Tabouis, qui a recueilli ses confidences, parle de sa rencontre avec Céline Dion. "Ce qui m’a le plus surpris chez elle, c’est que j’ai vraiment tout de suite senti une femme vraiment très forte (…) J’ai eu en face de moi une femme qui dit des choses vraiment poignantes. Pour la première fois, elle raconte comment son mari René est mort".

"C’est l’infirmière qui l’a trouvé le lendemain"

Et justement, voici le récit des dernières heures de René Angélil détaillées par Céline Dion à "Paris Match". "René voulait mourir dans mes bras, mais, hélas, je chantais ce soir-là. Il est mort dans la nuit du 13 au 14 janvier. Il a dû vouloir se lever et il est tombé sur le sol (…) Normalement, après mon spectacle, quand il avait pris ses médicaments tard, je passais l’embrasser, le border, et il s’endormait. Ce soir-là, je n’ai pas voulu le réveiller. C’est l’infirmière qui l’a trouvé le lendemain. Affolée, elle est venue me chercher. J’ai fermé la porte derrière moi et j’ai appelé le médecin, que j’ai dû réconforter : ‘René ne souffre plus, c’est mieux ainsi’. Plus tard, le docteur a constaté qu’il n’y avait aucune fracture ni blessure ou hématome, cela m’obsédait".

Réagissez à l'actu people