Musique

C à Vous – David Bowie mort : Amanda Lear rétablit la vérité sur sa relation avec le chanteur (Vidéo)

C à Vous – David Bowie mort : Amanda Lear rétablit la vérité sur sa relation avec le chanteur (Vidéo)

Alors que cela fait deux semaines que David Bowie est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans, Amanda Lear, qui a vécu une relation avec le chanteur, était l’invitée de "C à Vous" sur "France 5". Mais face à Anne-Sophie Lapix, elle a tenu à mettre les choses au point sur cette idylle avec la star du rock et a surtout taclé les journalistes. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Le 10 janvier dernier, le monde apprenait la mort David Bowie des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans. En France pour parler de la légende du rock, les médias comme "I-Télé" ont contacté Amanda Lear, qui a vécu une romance avec le chanteur. "Je dois dire que la rencontre avec David Bowie a changé ma vie puisque ça a été le premier qui m'a conseillé de chanter, qui m'a mise sous contrat, qui a produit mon premier disque, qui m'a payé des cours de chant,  j'ai enregistré avec lui une télé aussi en Amérique et donc c'est vrai que c'est grâce à lui que je chante et donc je lui doit évidemment beaucoup dans ce domaine-là et puis c'était aussi une rencontre extraordinaire avec un personnage hors du commun", a-t-elle déclaré à la chaîne d’information avant d’ajouter : "Il est tombé amoureux d'une photo. Il n'était pas amoureux de moi il était amoureux de ma photo. Il a tout fait pour me rencontrer, ça s'est passé au milieu de la nuit".

"Je ne suis pas sa veuve !"

Et mardi soir, plus de deux semaines après la mort de David Bowie, Amanda Lear était l’invitée d’Anne-Sophie Lapix dans "C à Vous". Venue faire la promotion de sa pièce de théâtre "La Candidate", l’artiste est quand même revenue sur sa relation avec l’interprète de "Never Let Me Down". Et elle a tenu à mettre les choses au clair et notamment avec les médias. "Ça m’a fait beaucoup de peine qu’il disparaisse mais c’est tout, j’en suis restée là. J’ai fait quelques déclarations. Il a beaucoup compté dans ma vie point final. Mais des tas de journaliste m’ont appelé comme si j’étais sa veuve. Je ne suis pas sa veuve, il a une veuve, un fils etc… Moi, il a fait partie d’une petite partie de ma vie, on s’est croisé. Je trouve que ces questions m’ont dérangé. C’est des questions très intimes : "Est-ce que c'était un bon amant ? Il était comment ?".

Réagissez à l'actu people