Musique

Booba : le rappeur donne sa version des faits après la fusillade sur le tournage d'un clip (vidéo)

Booba : le rappeur donne sa version des faits après la fusillade sur le tournage d'un clip (vidéo)

Lors de la fusillade sur le tournage de son clip dans la soirée du mardi 20 août, Booba n'était pas présent. Sur Instagram, le rappeur a répondu à BFMTV et réagit à l'attaque. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Les coups de feu n'étaient pas la fiction. Dans la nuit du mardi au mercredi 21 août, une quinzaine d'individus sont arrivés sur les lieux du tournage du clip "Glaive" du rappeur dans une zone industrielle d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Armés et avec des battes de baseball, les agresseurs ont notamment blessé trois membres de l'équipe. Absent lors de cette attaque, Booba a d'abord réagi avec l'air amusé dans sa story Instagram où il a lancé une pique à son rival Kaaris : "Armaaaand, c'est noir tout ça". Selon une source proche du dossier à franceinfo, aucun lien entre l'attaque et le rappeur ennemi ne peut être établi pour le moment. Plus tard dans la soirée du mercredi, le rappeur a livré sa version des faits sur la fusillade et répondu à BFMTV. 

Qui est À l'origine de la fusillade ?

Selon le rappeur, l'attaque s'est déroulée "une trentaine de minutes" après son départ. "Plusieurs véhicules sont venus pour apparemment saboter le clip et récupérer les rushes du tournage. Plusieurs personnes qui n'avaient rien à voir ont été frappées. Qui a fait ça? Cela ne nous regarde pas" a-t-il lâché. Pour éclaircir les raisons de cette fusillade et connaître ses auteurs, une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny. Les témoins ont commencé a être auditionné ce jeudi 22 août pour établir le déroulement de la soirée. Pour le moment, il n'y a eu aucune interpellation. 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people