Divers

Yvelines : L’interpellation filmée d’un livreur affole les réseaux sociaux (Vidéo)

Yvelines : L’interpellation filmée d’un livreur affole les réseaux sociaux (Vidéo)

La vidéo de l'arrestation d'un livreur en plein centre-ville de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines a fait le buzz sur la toile. Choqués, les internautes ont dénoncé les pratiques étonnantes de la police. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

La polémique enfle à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines, trois jours après l’interpellation d’un livreur par la police municipale en plein centre-ville. Alors qu'un camion de livraison bloque le passage d'une rue, deux agents de surveillance de la voie publique interviennent, puis six policiers municipaux et six policiers nationaux. Sur la séquence filmée par un passant, le livreur, Dorian, 20 ans, originaire de la cité du Bel Air, à Saint-Germain, est giflé par un policier municipal. Diffusée sur la toile, la vidéo de l'incident a déjà fait deux millions et demi de vues en seulement 24 heures. 

Le livreur veut porter plainte 

Au moment des faits, le ton monte rapidement entre le livreur et l'agent : "Laissez-moi travailler, Je ne vais pas m’enfuir,"déclare-t-il. "Mais vous êtes combien, là ?", demande une femme aux policiers. "Il y a des voitures sur les places de livraison ! Il fait comment lui ?", confie un autre témoin. Selon cette source, Dorian aurait été contraint de s’arrêter au beau milieu de la route étant donné que les places réservées à la livraison étaient occupées. Face à l'indignation des riverains, une commerçante envisage de faire circuler une pétition dans les Yvelines en début de semaine, pour soutenir le livreur : "On a tenté d’expliquer la situation aux policiers, mais impossible de se faire entendre, commente la responsable du magasin de vêtements Le Beverly Hills, destinataire des quarante colis du livreur. Il s’est débattu, mais ce n’est pas lui qui a lancé les hostilités." Suite à cet incident, le livreur a été placé pendant 48 heures en garde à vue avant d'être présenté devant un magistrat. Avec le soutien de ses proches, il envisage à présent de déposer plainte : "Je vais mieux parce que j’ai retrouvé ma famille, résume Dorian ce vendredi. Mais je ne veux pas laisser passer."

Réagissez à l'actu people