Divers

Voiture de police incendiée : Les images chocs de l’attaque des casseurs (Vidéo)

   / 5  
Voiture de police incendiée : Les images chocs de l’attaque des casseurs
1
Voiture de police incendiée : Les images chocs de l’attaque des casseurs
Un casseurs met un coup de pied dans la vitre avant du véhicule
2
Un casseurs met un coup de pied dans la vitre avant du véhicule
D'autres ont frappé la voiture avec des barres de fer
3
D'autres ont frappé la voiture avec des barres de fer
Puis, un homme a incendié le véhicule avec un fumigène
4
Puis, un homme a incendié le véhicule avec un fumigène
Les policiers présents à l'intérieur ont pu s'extraire avant l'incendie
5
Les policiers présents à l'intérieur ont pu s'extraire avant l'incendie

En marge de la manifestation, place de la République, de policiers contre la "Haine anti-flic", une voiture de police a été incendiée près du quai Valmy à Paris. Dans une vidéo amateur que Non Stop Zapping vous dévoile, vous pouvez voir des casseurs s'en prendre violemment à une voiture de police avant d'y mettre le feu alors que deux fonctionnaires étaient encore à bord. Un vidéo à retrouver sur le site.

Mercredi, pour répondre à l’appel du Syndicat Alliance, des centaines de policiers sont réunis à Paris sur la place de la République et dans plusieurs villes de province pour manifester contre la "Haine anti-flic". Mais en marge de ce rassemblement, une contre-manifestation s’est organisée pour dénoncer les violences policières. Repoussés de la place de la République, ces manifestants se sont retrouvés près du quai Valmy. C’est ici, qu’ils ont croisé une voiture de police bloqué dans des embouteillages. Rapidement la tension est montée et plusieurs casseurs s’en sont pris au véhicule en donnant des coups de pied, en le frappant avec des barres de fer. Un émeutier a ensuite mis le feu à l'habitacle de la Renault en lançant un fumigène à l’arrière du véhicule. Heureusement, les deux fonctionnaires de police qui se trouvaient encore à bord ont pu s’extraire.

"Des sanctions implacables"

Sur la vidéo que Non Stop Zapping vous propose, on voit l’un d’entre eux se faire prendre à partie par des manifestants. Il a été transporté ensuite à l’hôpital pour des examens complémentaires. Pour le moment cinq suspects ont été placés en garde à vue. Quatre sont âgés de 18 à 21 ans. "Ils étaient connus pour appartenir à des organisations qui prônaient la violence dans les manifestations. Ce sont des militants antifascistes", a déclaré Bernard Cazeneuve. Une enquête pour tentative d'homicide volontaire a été ouverte. Manuel Valls, a exigé ce jeudi matin sur "RTL" des "sanctions implacables" à l'encontre de "ceux qui veulent se payer un flic".

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people