Divers

Val d’Oise : Incendies, cocktails Molotov, interpellations…nouvelle nuit de violences (Vidéo)

   / 5  
Val d'Oise : Deuxième nuit de violences entre des jeunes et les forces de l'ordre
1
Val d'Oise : Deuxième nuit de violences entre des jeunes et les forces de l'ordre
Les dégâts ce jeudi matin après les violences de la nuit
2
Les dégâts ce jeudi matin après les violences de la nuit
Les communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise ont été le théâtre de ces violences
3
Les communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise ont été le théâtre de ces violences
Une habitante devant sa voiture incendiée
4
Une habitante devant sa voiture incendiée
Les forces de l'ordre ont procédé à neuf interpellations
5
Les forces de l'ordre ont procédé à neuf interpellations

Pour la deuxième nuit consécutive, des violences ont éclaté dans le Val d’Oise dans les communes voisines de Persan, Bruyères-sur-Oise et Beaumont-sur-Oise. Ces incident surviennent après la mort d’Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans, décédé mardi après son interpellation par des gendarmes à Beaumont-sur-Oise. Au total, quinze véhicules ont été incendiés et les forces de l’ordre ont procédé à neuf interpellations. Non Stop Zapping vous livre les images.

La tension est toujours très vive dans le Val d’Oise après la mort d’Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans, décédé mardi peu après son interpellation par des gendarmes à Beaumont-sur-Oise. Selon le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, la victime "a fait un malaise pendant le trajet dans le véhicule vers la gendarmerie. Mais les proches d’Adama Traoré réfutent cette explication et parlent de "bavure". "Adama n'est pas cardiaque, non, je suis désolé", a déclaré la mère sur "i-Télé" avant de poursuivre : "Le médecin légiste m'a dit : 'Madame, Traoé, vous ne pouvez pas voir votre fils parce qu'il saigne du nez, il saigne de la bouche.' J'ai dit si : 'Mais si mon fils, il a eu une crise cardiaque, il n'a pas à saigner du nez et de la bouche.'"

Situation tendue dans le Val d’Oise

Dans la nuit de mardi à mercredi, des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à des jeunes faisant cinq blessés chez les gendarmes qui ont essuyé des "tirs d'armes à plomb", selon une source proche des autorités. Et malgré un important dispositif de sécurité mis en place avec pas moins de 180 policiers, les communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise ont été le théâtre de nouvelles violences. Selon le directeur de cabinet du préfet du Val-d'Oise, Jean-Simon Mérandat, quinze véhicules ont été incendiés et 35 feux sur la voie publique ont été recensés, ainsi que deux tentatives d'incendie, contre la mairie et une école maternelle de Beaumont-sur-Oise. Les forces de l’ordre ont également procédé à neuf interpellations. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people