Divers

Un prêtre Français témoigne de son homosexualité : "Il était hors de question de vivre une double vie"

Un prêtre Français témoigne de son homosexualité : "Il était hors de question de vivre une double vie"

Il y a une semaine, le Vatican a été ébranlé par le coming-out inattendu d’un prêtre polonais. Sujet tabou dans la communauté chrétienne, un prêtre Français a décidé de sortir du silence et de parler ouvertement de son homosexualité. Christian a ainsi témoigné pour Le ParisienTV sur son coming-out. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Krysztof Olaf Charamsa est devenu en quelque sorte un héros aux yeux de la communauté homosexuelle. Ce prêtre polonais a fait son coming out à la veille de l’ouverture du synode sur la famille à Rome, où il est justement question de la place de l’homosexualité dans l’Eglise. Mais bien avant Krysztof Olaf Charamsa, un prêtre Français a décidé de faire lui aussi son coming-out. Pour Le ParisienTV, Christian, prêtre de 1995 à 2005, s’est confié sur son homosexualité qu’il avait refoulé : "J’ai commencé je pense à l’adolescence à percevoir les questions de ma sexualité, autour de l’attirance vis à vis de mes copains et puis pendant le temps du séminaire où ces questions-là m’ont parues beaucoup plus prégnantes (...) plus douloureuses aussi, parce que je m’interrogeais aussi beaucoup sur cette identité un peu mystérieuse qui m’apparaissait un peu étrangère et puis aussi conflictuelle avec le projet de devenir prêtre".

"A un moment donné je suis tombé amoureux d’un homme"

En juillet 1995, Christian devient prêtre et s’investit sans relâche dans sa tâche tout en étant conscient de son homosexualité. Fin 2004, le prêtre fait une rencontre qui a changé sa vie : "A un moment donné de ma vie je suis tombé amoureux, d’un homme, et j’ai été très vite très clair avec mon évêque à l’époque, qu’il était hors de question pour moi de vivre une double vie, ça j’en voulais pas et donc j’ai pris la décision effectivement de lâcher le ministère, et l’évêque à l’époque m’a aussi accompagné dans ce cheminement et donc j’ai pris cette décision de vivre au grand jour l’amour qui m’était donné à ce moment-là".     

Alors que Christian décide en 2005 de quitter sa paroisse et de devenir prêtre-ouvrier, un confrère apprend qu’il est gay et Christian est obligé de se décléricaliser. Anéanti pendant quelques années, Christian fini par remonter la pente. Toujours prêtre aux yeux de l’Eglise, Christian ne regrette en rien sa vie d’avant : "J’étais un prêtre heureux".

Réagissez à l'actu people