Divers

Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets (Vidéo)

   / 5  
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
1
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
2
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
3
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
4
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets
5
Un photographe met en scène des personnes entourées de quatre ans de déchets

Le photographe, originaire de Lille, Antoine Repessé a décidé pour faire prendre conscience aux gens de l’inutilité des emballages, de collecter et d’entasser entre 2011 et 2015 environ 70 000m3 de déchets. Et pour donner de la résonance à son projet, baptisé "#365 Unpacked", il a mis en scène tous ces détritus dans le quotidien des gens. Des images impressionnantes que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Pour dénoncer l’inutilité des emballages, un photographe lillois de 37 ans, Antoine Repessé, a décidé entre 2011 et 2015 de collecter et d’entasser plus de 70 000m3 de déchets. "L’idée de ce projet est venue de ma propre façon de consommer. Je ne suis pas du tout bon cuisinier. Je dois donc un peu ma survie aux produits surgelés. Un jour, je me suis rendu compte du nombre impressionnant d’emballages que je jetais. En plus, ils ne servaient à rien, si ce n’est à assurer le transport de ces produits. Et je trouvais absurde le fait de les acheter une première fois pour payer à nouveau afin de les faire récolter et retraiter", a-t-il expliqué à "Paris Match" début mai.

70 000m3 de déchets récoltés

Et pour donner de la résonance à son projet, baptisé "#365 Unpacked", il a représenté le quotidien des gens au milieu de tous ces détritus avec des clichés dont le résultat et pour le moins impressionnant. "J’ai voulu m’affranchir de la représentation d’un an de consommation. Je voulais produire une image forte afin de rendre l’impact visuel plus impressionnant". Pour autant, se débarrasser des emballages est loin d’être une chose facile malgré toute la volonté du monde. "Maintenant, je fais attention. Mais dire que j’ai changé du tout au tout, serait un mensonge. La société m’impose d’acheter des emballages. Il existe tout de même des alternatives, plus respectueuses de l’environnement : l’achat en vrac, les systèmes de recharge,… Malgré tout, je continue à jeter. Si je refaisais ce travail actuellement cela ne changerait pas complètement la donne".

 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people