Divers

Un homme neutralisé par la police à Schaerbeek, les premières images (vidéo)

Un homme neutralisé par la police à Schaerbeek, les premières images (vidéo)

Trois jours après les attentats de Bruxelles et au lendemain de l'interpellation à Argenteuil d'un homme qui projetait de commettre un attentat en France, une nouvelle opération policière a eu lieu à Schaerbeek vendredi midi. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Jeudi soir à Argenteuil, Reda Kriket, un homme âgé de 34 ans, a été interpellé. Il est soupçonné d'être impliqué dans un projet d'attentat en France. Des explosifs et des armes ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné. Quelques temps plus tard, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait précisé qu'"à ce stade, aucun élément tangible ne relie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles". Né à Courbevoie, Reda Kriket est de nationalité française et était l'objet d'un mandat d'arrêt international depuis mars 2014. En son absence, il avait été condamné en juillet 2015 à dix de prison pour son rôle dans le financement d'une filière d'acheminement de djihadistes vers la Syrie.

Un robot de déminage à l'action

Ce vendredi à Schaerbeek, un quartier de Bruxelles, une opération policière en lien avec celle qui s'est déroulée jeudi soir en région parisienne a été menée en début d'après-midi. Selon la RTBF, une personne refusant de répondre aux injonctions de la police a été neutralisée à proximité d'un arrêt de tramway, comme on peut le voir sur plusieurs vidéos amateurs de riverains terrorisés. "Une personne a été interceptée lors d'une opération de la police (...) il a été légèrement blessé à la jambe", a déclaré le bourgmestre de la commune bruxelloise de Schaerbeek, Bernard Clerfayt. Le parquet fédéral belge a ensuite annoncé que trois personnes avaient été interpellées ce vendredi à différents endroits de Bruxelles.

Sur l'une des vidéos amateurs, on peut voir un homme tenu en respect par plusieurs policiers qui demandent à une petite fille de les rejoindre alors qu'elle se trouve à proximité d'un homme étendu au sol. Juste après, un robot des services de déminage s'est approché du sac de l'homme blessé à la jambe mais conscient afin d'écarter tout risque d'explosion.

Réagissez à l'actu people