Divers

Un Français a poignardé à mort une jeune anglaise et aurait crié "Allah Akbar" en Australie (Vidéo)

   / 5  
En Australie, un français poignarde à mort une jeune anglaise
1
En Australie, un français poignarde à mort une jeune anglaise
L'homme aurait poignardé trois personnes dans une auberge de jeunesse
2
L'homme aurait poignardé trois personnes dans une auberge de jeunesse
L'homme a poignardé à mort cette jeune anglaise de 21 ans
3
L'homme a poignardé à mort cette jeune anglaise de 21 ans
Cette jeune femme se nomme Mia Ayliffe-Chung
4
Cette jeune femme se nomme Mia Ayliffe-Chung
Mia Ayliffe-Chung sur Facebook
5
Mia Ayliffe-Chung sur Facebook

En Australie, un ressortissant français de 29 ans est soupçonné d'avoir poignardé à mort une jeune anglaise de 21 ans dans une auberge de jeunesse. Selon les médias locaux, l’homme aurait crié "Allah Akbar" au moment de passer à l’acte, puis une deuxième fois encore au moment de son arrestation. Le suspect aurait aussi grièvement blessé deux autres personnes. Non Stop Zapping vous en dit plus.

L’Australie est en émoi depuis qu’un ressortissant français de 29 ans est soupçonné d'avoir poignardé trois personnes dans une auberge de jeunesse située à Home Hill dans le Queensland. Selon les médias locaux, une jeune anglaise de 21 ans, Mia Ayliffe-Chung, est décédée et un Britannique de 30 ans a été hospitalisé dans un état très grave. Un australien de 46 ans et lui plus légèrement touché. Un chien a également été retrouvé mort. Toujours selon la presse australienne, le suspect aurait crié "Allah Akbar" au moment du passer à l’acte, puis une deuxième fois encore au moment de son arrestation lors de laquelle il a été blessé. Si les enquêteurs ont écarté la piste de Daesh, il n’est pas impossible qu’il se soit radicalisé.

Aucune piste écartée

"Ce que nous savons pour le moment, c'est que le jeune homme Français a attaqué les deux Britanniques. Nous ignorons son mobile pour le moment", a déclaré Ray Rohweder, un enquêteur de la police de Townsville. Selon les autorités, le Français serait arrivé en Australie en mars et serait en situation régulière avec un visa temporaire. Il serait de plus inconnu des services de police australiens. "Les enquêteurs vont examiner sa santé mentale", a déclaré le directeur adjoint de la police du Queensland Steve Gollschewski.

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people