Divers

Un enfant exige en direct des excuses du vice-président des Etats-Unis (vidéo)

Un enfant exige en direct des excuses du vice-président des Etats-Unis (vidéo)

Mercredi 10 mai, Mike Pence, le vice-président des Etats-Unis prononçait un discours entouré d’enfants de militaires. Quand il a malencontreusement effleuré le nez de l’un d’eux, le bambin ne s’est pas gêné pour exiger des excuses. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Aux Etats-Unis, nombreuses sont les séquences vidéo cocasses, prises sur le vif et captant toute la surprise d’un moment inattendu. Bien souvent, ce sont les enfants qui sont au cœur de ces scènes. Leur spontanéité fait les beaux jours du web et de la télévision. Il semble même que les jeunes Américains n’ont pas froid aux yeux, et ne craignent pas de se confronter aux plus grands. C’est le cas d’un petit garçon qui assistait à un discours du vice-président Mike Pence. Mercredi 10 mai, il recevait les familles et enfants des militaires américains à l’occasion de la journée nationale des époux et épouses militaires.

"Vous me devez des excuses"

Concentré dans son discours et entouré de nombreux jeunes enfants, le vice-président ne se rend alors pas compte qu’il effleure accidentellement le nez d’un garçon. Rien de grave, mais visiblement assez important pour exiger des excuses. S’il tape d’abord dans la main de Mike Pence, le garçonnet semble troublé par ce qui vient de lui arriver. Il tente alors d’interpeller le vice-président qui s’adonne à des accolades avec les autres enfants. Trop petit, le garçon peine à se faire remarquer, et enchaine les "excusez-moi ?" sans réponses. Quand il finit enfin par attirer l’attention de Mike Pence, le jeune homme lui glisse dans l’oreille : "vous me devez des excuses". Le vice-président s’excuse alors et prend le garçonnet dans ses bras. Ce dernier est tout sourire, et semble très satisfait d’avoir obtenu gain de cause. Une séquence qui n’est pas sans rappeler celle de la petite américaine qui avait interpellé le sosie de Donald Trump, pensant être face au vrai président des Etats-Unis.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people