Divers

Un distributeur de billets trafiqué, la nouvelle technique des escrocs qui fait fureur (Vidéo)

Un distributeur de billets trafiqué, la nouvelle technique des escrocs qui fait fureur (Vidéo)

Depuis quelques temps, les escrocs redoublent d'imagination pour piéger les gens. Ainsi au Brésil, un homme n'a pas hésité à fabriquer un dispositif qui imite parfaitement l'avant des distributeurs de billets pour copier les données bancaires des clients. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Ces derniers temps, les arnaques et les escroqueries prennent de plus en plus d'ampleur. En France, un nouveau phénomène a été constaté : le vol avec la technique des "pneus crevés". Ainsi, des automobilistes, généralement des personnes âgées, se font escroquer par des malfaiteurs par le biais d'une ruse : "Ils repèrent les véhicules de personnes âgées ou vulnérables, crèvent leurs pneus, et attendent leur retour. Quand l'automobiliste constate les faits, ils se portent à son secours et proposent de donner un coup de main. Ils trouvent ensuite un prétexte pour conduire la personne à un distributeur bancaire. Ce peut être la nécessité d'acheter une pièce manquante pour finir de réparer le pneu, ou encore le souhait d'être dédommagé pour le geste... Tout est bon pour convaincre la personne d'aller retirer de l'argent", a expliqué une source policière à BFMTV.

Une fois devant le distributeur, les malfaiteurs subtilisent de l'argent avant de prendre la fuite : "Dans certains cas, la victime s'est même fait dérober directement la carte bleue avec le code. "il est aussi arrivé qu'un complice passe discrètement voler le sac à main, posé généralement sur l'un des sièges à l'intérieur".

 

La technique du « chupacabra »

 

Au Brésil, c'est une toute autre technique qui a vu le jour. Dans la ville de Vila Velha de l'Etat de Espirito Santoau, des escrocs ont redoublé d'imagination pour trafiquer directement un distributeur de billet de la banque Banestes dans un supermarché. Surnommée la technique du "chupacabra", elle consiste à poser une réplique quasi parfaite de l'interface du distributeur sur celui-ci. La face avant comporte un écran fonctionnel, un clavier intégré ainsi qu'un lecteur de carte. De ce fait, les escrocs peuvent copier les coordonnées des clients ainsi que leur code de carte. C'est un employé du supermarché qui a découvert le pot aux roses. Heureusement, aucun client n'a utilisé le distributeur trafiqué.  

Réagissez à l'actu people