Divers

Un cachalot échoué en plein centre de Rennes fait réagir la Toile ! (VIDEO)

   / 6  
1
Un cachalot échoué en plein centre de Rennes fait réagir la Toile
Les Rennais ont fait une étrange découverte ce vendredi
2
Les Rennais ont fait une étrange découverte ce vendredi
Un cachalot échoué quai Saint-Cyr, en plein centre de Rennes
3
Un cachalot échoué quai Saint-Cyr, en plein centre de Rennes
Un périmètre de sécurité établi
4
Un périmètre de sécurité établi
Le cachalot est faux et a été réalisé en résine
5
Le cachalot est faux et a été réalisé en résine
Le collectif Captain Boomer est à l'origine de ce projet
6
Le collectif Captain Boomer est à l'origine de ce projet

Ce vendredi 1er juillet, les Rennais ont eu la surprise de découvrir un énorme animal échoué au bord du fleuve qui traverse la ville. Selon plusieurs photos postées sur les réseaux sociaux, et la vidéo en tête d’article, il s’agit d’un cachalot retrouvé quai Saint-Cyr. Le cétacé pèse 1,5 tonne et mesure 17 mètres de long. De quoi étonner les Rennais qui n’ont pas manqué d’exprimer leur surprise sur Twitter. Non Stop Zapping vous donne quelques précisions.

Drôle de surprise pour ce début du mois de juillet. Un cachalot a été retrouvé ce vendredi matin quai Saint-Cyr, à Rennes, au bord de La Vilaine. L’animal pèserait plus d’1,5 tonne et mesurerait 17 mètres de long. 

Sur les réseaux sociaux, la surprise est de taille. La Police nationale a posté, il y a quelques heures sur Twitter, une photo du cétacé encerclé par des scientifiques venus spécialement pour l’occasion. "Une baleine s’est échouée quai Saint-Cyr", écrit-elle en légende. Mais pas de quoi inquiéter les Rennais, plutôt amusés de la situation. Qu’ils ne se réjouissent pas trop vite car tout cela serait faux. 

"Le cachalot est évidemment faux"

En effet, alors que tout le monde semblait y croire, le responsable du projet Dimanche à Rennes, Lénaïc Jaguin, a avoué que "le cachalot est évidemment faux" au Huffington Post. "C’est une installation d’un collectif d’artistes qui a tout mis en place à six heures du matin. Le cétacé (…) a été réalisé en résine", poursuit-il. Belle tentative de la part du collectif belge Captain Boomer, qui a déjà sévi à Anvers en 2008, puis à Londres et Valence en 2013. L’objectif ? Sensibiliser la population aux conséquences du changement climatique. "Nous plaçons la statue sur le lieu durant la nuit et préparons le sang et l’odeur. Au matin, la carcasse est entourée d’un périmètre de sécurité pour garder les gens à distance. Les acteurs, membres du collectif, jouent leur rôle (scientifiques, secours, journalistes) jusqu’au bout", assure Captain Boomer sur son site. 

Par Matilde

Réagissez à l'actu people