Divers

Théo violé : Éric Dupond-Moretti en colère répond à l’IGPN (Vidéo)

Théo violé : Éric Dupond-Moretti en colère répond à l’IGPN (Vidéo)

Alors qu’un policier a été mis en examen pour viol après l’arrestation musclée de Théo à Aulnay-sous-Bois, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a livré ses premières investigations. Et selon "la police des polices", il s’agit d’un "accident grave" et non d’un viol. Sur "LCI", Éric Dupond-Moretti, l’avocat de Théo, a exprimé son incompréhension. Une séquence sur Non Stop Zapping.

Alors que l’arrestation musclée de Théo à Aulnay-sous-Bois fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs jours, les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) ont livré un premier rapport qui rejette la thèse du viol. Pour "la police des polices", la terrible blessure au niveau de l’anus de Théo est un "accident grave". Pour rappel, un des quatre policiers a été mis en examen pour viol. "L’intromission d'un objet dans un sexe ou dans un anus, c’est un viol", a lancé en réponse Éric Dupond-Moretti, l’avocat de Théo, sur "LCI".

"L’intromission d'un objet dans un sexe ou dans un anus, c’est un viol"

Et d’ajouter : "Sinon, il suffirait aux gens qui se servent d’objets de dire : ‘Il n’y avait aucune intention sexuelle, on voulait seulement des violences’ pour qu’il n’y ait plus personne envoyé devant une cour d’assises. C’est une plaisanterie." Puis, Éric Dupond-Moretti a souhaité répondre à l’avocat du policier, qui a notamment poussé un coup de gueule contre les politiques. "Quand François Hollande est allé au chevet de ce gosse, que je sache, il n’est pas intervenu dans le cours de la justice. Et quand des policiers sont victimes et que le chef de l’Etat leur rend visite, je n’entends pas mon confrère hurler, cela me paraît la moindre des choses. La France, ce n’est pas cette interpellation, c’est autre que cela." Enfin, celui qui s’est clashé avec Eric Zemmour a lancé un nouvel appel au calme. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people