Divers

Syrie : une attaque au gaz toxique fait 58 morts (vidéo)

Syrie : une attaque au gaz toxique fait 58 morts (vidéo)

Alors que le conflit se poursuit depuis six ans, l’opposition syrienne a dénoncé une attaque du régime de Bachar al-Assad au "gaz toxique" dans la ville de Khan Cheikhoun, située à quelques kilomètres au Sud Est d’Alep. Bilan actuel : 58 morts et 170 blessés. Plus d’explications à retrouver sur Non Stop Zapping.

C’est une scène d’horreur. Des images insoutenables. Pourtant, ces scènes tragiques sont devenues le quotidien de millions de Syriens depuis le début du conflit en 2011 entre le régime de Bachar al-Assad et ses opposants. Après la reprise d'Alep il y a quelques mois par les forces du régime en place, le conflit n'a toujours pas cessé. Ce mardi matin, l’horreur a rattrapé la ville de Khan Cheikhoun, dans la région d’Idleb. Un raid aérien, mené par les forces du régime, ont bombardé un hôpital avec des émissions de gaz toxique. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), cinquante-huit personnes seraient mortes de suffocation et les cent soixante-dix blessés auraient été victimes d’évanouissements, de vomissements et de présence de mousse dans la bouche après l’inhalation de ce gaz non défini.

Paris demande une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU

La coalition nationale, qui accuse le régime Syrien de cette attaque, a demandé au Conseil de Sécurité de l’ONU d’ouvrir "une enquête immédiate". À Paris, aussi, on demande la mise en place de cette réunion d’urgence au sein de l’ONU. Jean Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, a confirmé les informations reçues par les ONG sur place : "Les premières informations font état d’un grand nombre de morts, y compris des enfants." Le président Turque Erdogan a qualifié cette attaque chimique comme "inhumaine" et menace Vladimir Poutine, allié de Bachar al-Assad dans ce conflit, de remettre en question "l’avenir du processus de paix d’Astana".

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people