Divers

Syrie : Les premières images de la cité antique de Palmyre, libérée de Daesh (vidéo)

Syrie : Les premières images de la cité antique de Palmyre, libérée de Daesh (vidéo)

Après dix mois d’occupation par Daesh, la cité antique de Palmyre a été libérée ce week-end par l’armée de Bachar al-Assad, aidée par des forces russes. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Il y a quelques semaines, Non Stop Zapping vous racontait qu'un drone russe avait survolé la ville de Homs, ravagée par la guerre civile qui sévit en Syrie depuis cinq ans. Considérée comme une ville stratégique de par sa position au centre du pays, la ville avait été défigurée par les combats entre l’armée de Bachar al-Assad et les rebelles. On y découvrait une cité partiellement détruite. Quelques semaines plus tard, de nouvelles images avaient été dévoilées. Le constat était le même, même si la vie semblait reprendre cours après la signature d’un accord de capitulation signé par les rebelles.

"Le paysage général de Palmyre est en bon état"

A 275 kilomètres plus au nord-est, la ville de Raqqa est considérée comme la capitale de l’Etat islamique. A l’intérieur, l’organisation terroriste impose un islam radical à la population. Il y a quelques jours, deux habitantes avaient diffusé le quotidien difficile des habitants. Munies de caméras discrètes, elles mettaient en lumière les nombreuses interdictions prononcées contre les femmes et les éventuels châtiments pouvant être subis en cas de manquements aux règles dictées par Daesh, qui contrôle la ville depuis maintenant trois ans.

Jusqu’à dimanche, le 27 mars, l’organisation terroriste occupait aussi la cité antique de Palmyre. Pendant dix mois, elle y a dynamité temples et statues. Reprise par l’armée syrienne de Bachar al-Assad, la ville est encore bouclée puisque les autorités craignent que les terroristes n’aient miné la ville avant leur départ. Maamoun Abdelkarim, directeur des antiquités syriennes, s’attendait au pire : "Mais je pense que le cauchemar est terminé. Le paysage général de Palmyre est en bon état." Damas doit se tourner vers l’Unesco pour réparer les vestiges détruits.

Réagissez à l'actu people