Divers

Séisme en Italie : L’hommage du pays aux victimes en ce jour de deuil national (Vidéo)

   / 5  
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
1
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
2
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
3
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
4
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août
5
L'Italie a rendu hommage aux victimes du séisme du 24 août

Quatre jours après le terrible séisme qui a touché l’Italie et a tué au moins 190 personnes, le pays a décidé de rendre hommages aux nombreuses victimes en ce jour de deuil national. Si tous les drapeaux du pays sont en berne, les premières funérailles solennelles ont commencé à Ascoli Piceno en présence des plus hautes autorités du pays. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Très tôt le 24 août dernier, un violent séisme a frappé le centre de l’Italie dans la région d’Ombrie à environ 150 km au nord-est de Rome. Alors que le pays est sous le choc et que le nombre de victimes ne cesse de grimper, Matteo Renzi, le premier ministre, souhaite mettre en place un meilleur plan de prévention qui devra permettre de faire face aux prochains séismes dans la région : "Nous sommes les meilleurs pour gérer les situations d’urgence, mais cela ne suffit pas. Nous devons changer de mentalité. Nous avons besoin d’un nouveau modèle de développement, mais aussi de prévention".

Une cérémonie dans le gymnase municipal

Et ce samedi 27 août, les funérailles des cinquante victimes du tremblement de terre d’Arquata del Tronto ont été célébrées. Et pour cette cérémonie, les familles des victimes ont été épaulées par le président de la République italienne Sergio Mattarella, le chef du gouvernement Matteo Renzi et la présidente de l’Assemblée Laura Boldrini qui ont fait le déplacement. La cérémonie n’a toutefois pas eu lieu dans la cathédrale San Emidio mais dans le gymnase municipal, et a été menée par l’évêque monseigneur Giovanni d’Ercole : "N'ayez pas peur de crier votre souffrance, mais ne perdez pas courage. Ensemble, nous reconstruirons nos maisons et nos églises. Ensemble surtout nous rendrons vie à nos communautés, en repartant de nos traditions et des décombres de la mort", a déclaré l’évêque. Une autre cérémonie sans les corps est prévue la semaine prochaine pour les victimes d’Accumoli et d’Amatrice.    

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people