Divers

Salah Abdeslam a-t-il voulu mourir en martyr lors de son arrestation ? Les révélations troublantes (vidéo)

Salah Abdeslam a-t-il voulu mourir en martyr lors de son arrestation ? Les révélations troublantes (vidéo)

Vendredi, la cavale de Salah Abdeslam a pris fin avec son arrestation dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles. Et depuis, de nombreuses questions se posent autour du logisticien présumé des attentats de Paris dont celle qu’il aurait voulu mourir en martyr lors de l’intervention des forces de l’ordre. Une hypothèse avancée par le patron des unités spéciales d’intervention de la police fédérale belge, Roland Pacolet. Un témoignage que Non Stop Zapping vous propose de retrouver sur son site.

Depuis l’arrestation de Salah Abdeslam, vendredi dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles, les enquêteurs tentent d’en savoir un peu plus sur le logisticien présumé des attentats de Paris. Le ministre des affaires étrangères belge, Didier Reynders a d’ailleurs dévoilé dimanche le contenu des premières auditions. "Les premiers commentaires venant de Salah Abdeslam hier étaient qu’il voulait aller au Stade de France et qu’il allait se faire exploser, mais il ne l’a pas fait. Et l’autre information est qu’il était prêt à refaire quelque chose à Bruxelles. (...) Et c’est peut-être la réalité parce que nous avons trouvé beaucoup d’armes, des armes lourdes au cours des premières investigations, et nous avons trouvé un nouveau réseau autour de lui à Bruxelles".

"Une personne est arrivée en ne suivant pas nos injonctions"

Capturé vivant, Salah Abdeslam a-t-il voulu mourir en martyr comme le font la plupart des terrorsites quand ils font face à la police. C’est une hypothèse qui a été développée par le patron des unités spéciales d’intervention de la police fédérale belge, Roland Pacolet. "Une personne est arrivée en ne suivant pas nos injonctions. Nous avons dû faire usage de la contrainte. On a tiré. On a ouvert le feu en direction des jambes dans le but de le stopper", a-t-il commenté en évoquant l’arrestation du terroriste. Puis, il a confié : "Quand quelqu’un sort en courant en direction des policiers, il faut se poser les questions: 'quelles idées a-t-il derrière la tête ? Qu’est-ce qu’il va faire ?' Soit il souhaite se faire tuer par les policiers, soit il souhaite se faire exploser près des policiers. Ce sont des hypothèses". Et de conclure : "Notre mission est toujours de capturer les personnes vivantes afin de permettre aux enquêteurs de faire leur travail et de poser les questions."


Témoignage en exclu du directeur de la DSU concernant la capture d'Abdeslam

Réagissez à l'actu people