Divers

Russie : deux patineurs se déguisent en prisonniers d'Auschwitz, la séquence fait polémique (VIDEO)

Russie : deux patineurs se déguisent en prisonniers d'Auschwitz, la séquence fait polémique (VIDEO)

Deux patineurs font polémique en Russie. Vêtue d'une tenue à rayures noires et blanches et de l'étoile jaune, Tatiana Navka a réalisé une chorégraphie sur la glace avec Andrei Burkovsky. Après les critiques virulentes, l'ancienne championne s'est expliquée sur Instagram. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur Non Stop Zapping.

Une polémique a éclaté en Russie ce dimanche suite à la diffusion à la télévision d’une séquence montrant deux candidats d’une télé-réalité patiner sur la glace. Ces derniers sont habillés avec des uniformes des déportés juifs des camps de concentration de la Second Guerre Mondiale. Depuis ce lundi 28 novembre, Tatiana Navka, patineuse et épouse du porte-parole du Kremlin, et l'acteur russe Andrei Burkovsky sont la cible de nombreuses critiques. En effet, cette prestation a choqué de nombreuses personnes à travers le monde.

"Nos enfants devraient connaître et se rappeler cette terrible période"

Alors que la patineuse est très populaire en Russie, elle a tenté de s’expliquer sur ses choix. Selon elle, son but était de rendre hommage au film "La vie est belle" de Roberto Benigni. Il s’agit d’une comédie sur l’Holocauste qui a reçu un oscar en 1997. Sur son compte Instagram, elle a écrit : "Nos enfants devraient connaître et se rappeler cette terrible période". Mais les internautes n’ont pas été de cet avis. En effet, de nombreux commentaires négatifs ont été postés sur les réseaux sociaux. Plusieurs journaux ont également réagi. Le Daily Mail soulignait que "les sourires radieux" avaient "peu de rapport avec "le thème sinistre" tandis que People Magazine aux États-Unis jugeait cette représentation "inquiétante". Interrogée par un tabloïd russe, la responsable du Russian Holocaust Center de Moscou, Alla Gerber, a estimé que "de façon générale, il ne devrait pas y avoir de moquerie ou de sourire en coin" sur les questions de la déportation des juifs.

Par Lea Ouzan

Réagissez à l'actu people