Divers

Royaume-Uni : les caprices de la princesse Charlotte de Cambridge (vidéo)

Royaume-Uni : les caprices de la princesse Charlotte de Cambridge (vidéo)

La princesse Charlotte de Cambridge, fille du prince William et de Kate Middleton, a fait passer un sale quart d'heure à ses parents sur le tarmac d'un aéroport de Berlin (Allemagne). La petite fille a pesté contre sa mère, s'est écroulé avant de lancer une bouteille de soda. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Comme quoi, on a beau être l'héritière de l'une des plus prestigieuses familles de la planète, recevoir la meilleure éducation au monde, avoir des cours de bonne conduite en société, et rester une petite fille très capricieuse. C'est ce qu'a prouvé la jeune Charlotte de Cambridge, princesse héritière de la famille Windsor (descendante de l'actuelle reine Elisabeth II). La famille héritière du trône était en visite cette semaine en Allemagne, et s'apprêtait alors à prendre l'avion depuis l'aéroport d'Hambourg pour rentrer à Londres. Sauf que la visite a visiblement été un peu trop longue au goût de Charlotte. Agée de 2 ans, la fille du prince William et de la magnifique Kate Middleton a fait passer un sale quart d'heure à ses parents.

Charlotte de Cambridge chute puis lance sa bouteille de soda

Elle a traîné la patte sur le tarmac de l'aéroport, pendant que son père montrait des hélicoptères de combat (comme ceux qu'il pilote dans l'armée) à son grand frère Georges de Cambridge, 4 ans. Sa mère Kate Middleton a dû la traîner la moitié du temps, la portant même dans ses bras lorsque nécessaire. Puis la fillette, quatrième dans l'ordre de succession au trône, a pesté auprès de ses parents avant de chuter et d'éclater en sanglots. Réfugiée dans les bras de sa princesse de maman, elle a fini par se calmer. Sauf qu'au moment de rentrer dans l'appareil, elle a jeté au sol une bouteille de soda offerte par le personnel de bord ! Reste à espérer que la petite Charlotte va calmer son caractère en grandissant, si elle venait à accéder au trône.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people