Divers

Quand Bernard-Henri Lévy parle du harcèlement sexuel mais se contredit (Vidéo)

Quand Bernard-Henri Lévy parle du harcèlement sexuel mais se contredit (Vidéo)

Invité de Léa Salamé sur "France Inter", Bernard-Henri Lévy a été interrogé sur le harcèlement sexuel. Et si le philosophe est favorable à la libération de la parole, il est contre le fait de comparer un homme à un porc. Sauf que… il n’a pas toujours eu ce discours-là. Des images à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis les révélations sur le scandale Harvey Weinstein, il ne se passe plus un jour sans que de nouveaux témoignages sur le harcèlement sexuel subi par les femmes n’apparaissent. Dans les médias, la question de ce fléau est aussi beaucoup traité. Ainsi, invité de Léa Salamé sur "France Inter", Bernard-Henri Lévy s’est exprimé sur ce sujet. "C'est bien que l'on commence à considérer le harcèlement comme un délit, et un délit grave, a expliqué le philosophe avant d’ajouter en faisant référence à #balancetonporc : "Moi ce que je n'aime pas c'est qu'on traite un homme de porc. Un homme, aussi criminel soit-il, n'est pas un porc". Et de conclure en citant Jean-Paul Sartre dans la préface aux "damnés de la terre" de Frantz Fanon : "On ne traite jamais un homme, fût-il un criminel, comme un animal." Et pourtant, il y a neuf ans sur le plateau du "Grand Journal" de "Canal +", Bernard-Henri Lévy n’avait pas le même discours en réagissant à la grossesse de Rachida Dati. "Cette bande de petits mâles et de porcs qui défilent pour faire des communiqués de presse pour dire qu'ils ne sont pas le père de l'enfant de Rachida Dati, c'est absolument immonde !"

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people