Divers

Prise d’otages en Normandie : Les deux suspects abattus, un prêtre tué (vidéo)

   / 4  
Prise d'otages en Normandie : Deux suspects abattus, un prêtre tué
1
Prise d'otages en Normandie : Deux suspects abattus, un prêtre tué
Les premières images de la prise d'otages en Normandie
2
Les premières images de la prise d'otages en Normandie
Les deux preneurs d'otages ont été abattus
3
Les deux preneurs d'otages ont été abattus
Leurs motivations ne sont, pour l'heure, pas connues
4
Leurs motivations ne sont, pour l'heure, pas connues

Au moins une personne a été tuée mardi matin dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray après que deux hommes aient pris en otages plusieurs fidèles en plein milieu de la messe. Les deux preneurs d’otages ont été abattus par la BRI. Le parquet antiterroriste s’est saisit de l’enquête. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les jours se suivent et se ressemblent. Ce mardi matin, deux hommes ont fait irruption dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, et ont pris plusieurs otages. Une religieuse aurait cependant réussi à fuir, et à donner l’alerte en appelant la police. Stationnée à Rouen la BRI (Brigade de Recherche et d’Intervention) s’est rapidement rendue sur place de même que le RAID. A l’arrivée des forces de l’ordre, les deux preneurs d’otage ont exécuté l’un de leurs otages, le prêtre de la paroisse, avant de tenter de prendre la fuite et d’être abattus. Selon une source policière de l’AFP, "un bilan complet est à suivre", un autre otage étant entre la vie et la mort.

Les motivations des deux preneurs d'otages inconnues

Natif de Rouen, le président de la République François Hollande, serait en train de se rendre sur place en compagnie du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, toujours dans la tourmente après les événements de Nice. Impossible en revanche pour l’heure de faire le moindre pronostic sur les motivations des deux preneurs d’otages, ceux-ci n’ayant a priori pas communiqué directement avec les forces de l’ordre. Le parquet antiterroriste s’est tout de même saisit de l’affaire, confiant la direction des opérations à la sous-direction antiterroriste et à la direction générale de la sécurité intérieure. 

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people