Divers

Prise d’otages de Sydney en 2014 : Les images chocs de l’assaut de la police dévoilées (Vidéo)

Prise d’otages de Sydney en 2014 : Les images chocs de l’assaut de la police dévoilées (Vidéo)

Le 15 décembre 2014 à Sydney, un homme armé a retenu dix-sept personnes dans un café durant seize heures, avant que la police ne finisse par donner l'assaut. Lourdement armées, les forces de l'ordre ont pénétré dans le bâtiment qui donne accès au café. Deux otages plus le preneur d’otages mourront. Le 22 mars dernier, la justice australienne a dévoilé les images de vidéo surveillance de l’intervention des unités d'élite. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le lundi 15 décembre 2014 à 9h45, l’Australie basculait dans l’horreur avec la prise d’otages d’un café de Sydney, le "Lindt Chocolat Café". Pendant plus de seize heures, un homme identifié comme  Man Haron Monis, un Iranien de 50 ans arrivé en Australie en 1996, a retenu dix-sept personnes. Dans la journée, cinq personnes sont parvenues à prendre la fuite. Puis, après avoir entendu des tirs à l’intérieur selon le chef de la police, les forces de l’ordre ont donné l’assaut. Des coups de feu et de lourdes détonations ont été entendus après l’entrée des unités d’élites dans le bâtiment. Quarante minutes après le début de l’assaut, la police a annoncé la fin de la prise d’otages. Malheureusement, durant l’opération,  Tori Johnson, 34 ans, gérant du "Lindt Chocolat cafe", Katrina Dawson, avocate de 38 ans mère de trois enfants, et ainsi que le preneur d’otages ont été tués. "Nos pensées et nos prières vont aux familles des deux otages décédés, ainsi qu'aux blessés et aux autres otages", avait déclaré le premier ministre australien sur Twitter.

Tirs nourris et fortes détonations

Lors d’une cérémonie organisée à la cathédrale St Mary's, l’archevêque avait tenu a élevé au rang de héros ces deux victimes. "Des informations ont émergé ce matin au sujet de l'héroïsme de la victime masculine. Tentant apparemment sa chance, Tori Johnson a saisi l'arme» du preneur d'otages mais «tragiquement, un coup est parti et l'a tué. Toutefois, cela a précipité l'intervention de la police et au bout du compte la libération de la plupart des otages", a-t-il confié avant d’ajouter : "Il apparaît également que Katrina Dawson tentait de protéger son amie enceinte. Ces héros étaient prêts à sacrifier leur vie pour que d'autres puissent vivre". Mais cela n’a toujours pas été confirmé par la police qui enquête encore aujourd’hui sur le déroulement des faits. Et justement, pour les besoins de l’enquête, le 22 mars dernier, la justice australienne a dévoilé les images de vidéo surveillance de l’intervention des forces de l’ordre.

Réagissez à l'actu people