Divers

Policier tué sur les Champs-Elysées : l'hommage émouvant de son compagnon (vidéo)

Policier tué sur les Champs-Elysées : l'hommage émouvant de son compagnon (vidéo)

Ce mardi 25 avril, policiers et membres de la classe politique se sont réunis pour rendre hommage à Xavier Jugelé, le policier tué lors de la fusillade sur les Champs-Élysées. Dans la cour de la préfecture de police, son compagnon, Étienne Cardiles, lui a rendu un hommage émouvant. Plus d’explications sur Non Stop Zapping.

On ne s’habitue jamais vraiment à l’horreur. Jeudi 20 avril, Paris a connu une nouvelle tragédie. Sur les Champs Elysées, un homme, armé d’une kalachnikov, a tiré sur un car de policier stationné sur la plus belle avenue du monde. Avant d’être abattu par l’un des policiers, le terroriste a réussi à commettre l’irréparable. Alors que deux policiers ont été gravement blessés, Xavier Jugele lui ne s’en est pas remis. Ce jeune homme de 37 ans est mort sur le coup. Dans un hommage national, politiques et membres de la police se sont réunis dans la cour intérieure de la préfecture de police. Parmi les personnalités présentes, beaucoup d’anciens Premier Ministres comme Manuel Valls, Jean-Pierre Raffarin ou encore Jean-Marc Ayrault. Mais aussi les deux candidats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, tout deux invités par le chef de l'État.

"Restons tous dignes, veillons à la paix et gardons la paix"

Après l’arrivée du Président de la République, accompagné de Bernard Cazeneuve et Matthias Feklh, sur une Marseillaise et un salut solennel des 130 membres de la compagnie d’intervention de Xavier Jugelé, le cercueil du jeune homme est amené au centre de la cour sur "La Marche Funèbre" de Chopin. Le premier à prendre la parole : c’est le compagnon du jeune homme. Noble, l’homme a la gorge nouée lors de ses premiers mots : "Xavier, jeudi matin comme de coutume je suis parti travailler alors que tu dormais encore. […] Ce type de mission, je le sais, te plaisait. Parce que c’était les Champs et l’image de la France. Et le pire est arrivé. L’un de ces événements que tous redoutent. Tu as été emporté sur le coup, je remercie ta bonne étoile. Je suis rentré le soir sans toi avec une douleur extrême et profonde qui s’apaisera peut-être un jour ! "
Etienne Cardiles évoque aussi l’écrivain plein d’humanisme Antoine Leiris qui avait perdu la femme de sa vie lors des attentats du Bataclan. En reprenant ses mots et ses idées, le compagnon de Xavier Jugelé va comprendre douloureusement leurs sens : "Elle m’a rappelé cette formule généreuse et guérisseuse :  ‘Vous n’aurez pas ma haine’. Cette haine Xavier, je ne l’ai pas parce qu’elle ne te ressemble pas. Elle ne correspond en rien à ce qui avait fait de toi un gardien de la paix. […] À toi je voudrais te dire que tu vas rester dans mon cœur pour toujours. Je t’aime. Restons tous dignes, veillons à la paix et gardons la paix."

Par Emilie Roze

Réagissez à l'actu people