Divers

Patrick Cohen quitte France Inter : Un auditeur le clashe violemment en direct (Vidéo)

Patrick Cohen quitte France Inter : Un auditeur le clashe violemment en direct (Vidéo)

Alors qu’il fait les beaux jours de la matinale de "France Inter" depuis sept ans, Patrick Cohen rejoindra la saison prochaine "Europe 1". Un transfert surprise qui a étonné beaucoup de gens et en premier lieu ses auditeurs. D’ailleurs, ce jeudi matin, le journaliste a été pris à partie par un l’un d’entre eux après une chronique sur Jean-Luc Mélenchon. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Après sept années aux commandes de la matinale de "France Inter", Patrick Cohen a pris la décision de rejoindre "Europe 1" la saison prochaine. Le groupe Lagardère, qui détient la radio, espère ainsi faire remonter ses audiences. Il faut dire que Patrick Cohen réunit tous les matins près de deux millions d’auditeurs. Mais ce départ n’a pas été très bien perçu au sein de la radio publique et aussi par certains auditeurs. En effet, ce jeudi matin, après une chronique de Patrick Cohen sur Jean-Luc Mélenchon, un auditeur a violemment pris à partie le journaliste. "Je suis un auditeur de France Inter depuis plusieurs années, partisan de l'audiovisuel public mais je ne suis pas sectaire pour autant, il y a de la place pour tout le monde", a-t-il lancé.

"Vous êtes toujours près des pouvoirs et des puissants"

Et d’ajouter : "Les auditeurs d'"Europe 1" méritent mieux qu'un défenseur invétéré des pouvoirs quels qu'ils soient, comme vous êtes. Vos tirades de ce matin contre Mélenchon et son équipe démontrent bien quels sont vos buts et pour qui vous travaillez". Calmement, Patrick Cohen a alors tenté de se défendre. "C'est votre point de vue, cher auditeur. Mais je n'ai fait aucune tirade particulière, on essaye de donner des informations et de mettre en perspective. J'ai seulement rappelé les conditions dans lesquelles Jean-Luc Mélenchon s'était présenté à Hénin-Beaumont il y a 5 ans. Si cela vous déplaît, j'en suis désolé." Jean-Louis, l’auditeur, a ensuite conclu : "Vous êtes toujours près des pouvoirs et des puissants. Je ne suis pas inquiet pour la suite, madame Salamé est sur la même ligne que vous, tous ces gens seront bien défendus !"

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people