Divers

Paris : Les policiers manifestent en pleine nuit pour soutenir leurs collègues blessés (Vidéo)

   / 6  
Manifestation surprise de policiers à Paris
1
Manifestation surprise de policiers à Paris
Plus de 500 policiers étaient rassemblés
2
Plus de 500 policiers étaient rassemblés
Les policiers ont envahi les rues parisiennes
3
Les policiers ont envahi les rues parisiennes
Ils ont manifesté à 1h du matin
4
Ils ont manifesté à 1h du matin
Les klaxons retentissaient dans les rues
5
Les klaxons retentissaient dans les rues
Les policiers se sont rassemblés pour chanter l'hymne national
6
Les policiers se sont rassemblés pour chanter l'hymne national

Dans la nuit du lundi au mardi 18 octobre, près de 500 policiers étaient rassemblés dans les rues parisiennes pour exprimer leur ras-le-bol. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur le site Non Stop Zapping.

Depuis quelques années, les policiers sont victimes de violentes agressions et ils ne cessent d’appeler à l’apaisement. Le 8 octobre dernier, des policiers ont été attaqués par des pavés et des cocktails Molotov. Des jeunes ont pris d’assaut deux véhicules de policiers qui étaient stationnés à un rond point. Non Stop Zapping vous dévoilait les images chocs. Depuis, les policiers sont en colère et ils comptent bien se faire entendre dans la presse. Pour cela, ils décident de manifester et ça fonctionne. Par surprise et en pleine nuit, ils décident d’envahir les rues parisiennes ; un étonnement pour les habitants.

"Nous sommes à bout"

Ce dimanche 16 octobre, toute la presse parlait de la Manif pour tous. Les Français s’étaient rassemblés en nombre pour parler de leurs valeurs et de leur idée de la famille. Après le mariage pour tous, ils craignent la légalisation de la GPA. Pour contrer cette manifestation, un kiss-in géant avait été organisé place de la République. Depuis quelques heures, tout le monde ne parle que de la manifestation surprise des policiers dans la nuit du lundi au mardi 18 octobre. Ces derniers ont voulu soutenir leurs collègues blessés par des cocktails Molotov. Au départ de l’hôpital Saint-Louis, les policiers ont rejoint les Champs-Élysées, klaxons et gyrophares allumés. Interrogés par certains passants, ces policiers expliquent : "Nous sommes à bout".

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people