Divers

Ouragan Matthew : Les terribles images de son passage en Haïti (Vidéo)

   / 4  
Ouragan Matthew : Des scènes de désolation
1
Ouragan Matthew : Des scènes de désolation
Une rivière en crue
2
Une rivière en crue
Des vagues impressionnantes
3
Des vagues impressionnantes
Des vents violents enregistrés à plus de 230 km/h
4
Des vents violents enregistrés à plus de 230 km/h

L’ouragan Matthew, l’un des plus violents qu’aient connus les Caraïbes depuis une décennie, a fait d’énormes dégâts lors de son passage et a causé la mort de onze personnes dont cinq en Haïti. C’est d’ailleurs sur cette île que les vents ont été les plus puissants. Non Stop Zapping vous propose de découvrir d’impressionnantes images de cette catastrophe.

Avec des vents soufflant à plus de 230 km/h, l’ouragan Matthew a provoqué d’énormes dégâts sur la très vulnérable île d’Haïti. La partie occidentale du pays est d’ailleurs coupée du reste du monde avec la destruction d’un pont et des systèmes de communication. C’est l’ouragan le plus puissant qu’aient connus les Caraïbes depuis une décennie. Pour le moment, le bilan provisoire s’élève à onze victimes dont cinq en Haïti. Les autorités ont d’ailleurs admis qu’elles étaient incapables de mesurer l’ampleur de la catastrophe pour le moment. Selon, le représentant spécial adjoint pour la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti, 10 000 personnes ont dû être déplacés. De plus, les hôpitaux du pays sont débordés.

Des dégâts considérables

Mais Haïti n’a pas été le seul pays durement touché. En effet, la République Dominicaine a dénombré quatre morts après le passage de l’ouragan Matthew. L’île de Cuba a également été balayée par les vents violents mais pour le moment aucune victime n’est à déplorer. La tempête se dirige maintenant vers les États-Unis où les États de Floride et de la Caroline du Sud ont déjà pris des précautions et ont déjà décrété l’état d’urgence. Barack Obama a même annulé un déplacement en Floride alors qu’il devait participer à une réunion électorale de soutien à Hillary Clinton.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people