Divers

Nuit Debout : Le langage des signes du mouvement citoyen décrypté (Vidéo)

   / 5  
Nuit Debout : Le langage des signes du mouvement citoyen décrypté (Vidéo)
1
Nuit Debout : Le langage des signes du mouvement citoyen décrypté (Vidéo)
Le signe pour dire
2
Le signe pour dire "d'accord"
Le signe pour dire
3
Le signe pour dire "pas d'accord"
4
Le signe pour dire
5
Le signe pour dire "parle plus fort"

Pour contester le projet de réforme du travail de Myriam El Khomri, le mouvement "Nuit debout", qui occupe la place de la République à Paris depuis le 31 mars, semble prendre de l’ampleur. Irrité du mouvement des "Indignés", les participants utilisent un langage des signes assez particulier pour pouvoir communiquer entre eux. "L’Obs" en a fait un décryptage vidéo que Non Stop Zapping vous propose de retrouver sur son site.

Depuis le 31 mars, des centaines de personnes se retrouvent sur la place de la République à Paris pour rejoindre le mouvement citoyen "Nuit debout" qui prend chaque jour de l’ampleur. Cette initiative est née dans la foulée d’une manifestation contre le projet de réforme du code du travail de Myriam El Khomri. Jeudi sur France Info, Jean-Luc Mélenchon s’est enthousiasmé de voir de plus en de gens rejoindre "Nuit debout""Je suis enchanté par ce qui se passe. C'est le mouvement du peuple (…) Notre pays est en train de s'ébrouer, de reprendre sa respiration. Sa jeunesse qui a été socialement martyrisée, qui est hyper qualifiée et rejetée dans des emplois précaires, est en train de s'affirmer".

Secouer les mains pour dire d’accord

Et pour communiquer entre eux et tenter de prendre des décisions, les participants à "Nuit debout" utilisent des gestes assez particuliers irrités d'autres mouvement comme "Occupy London", "Occupy Wall Street" ou encore les "Indignés" espagnols. Mais cela n’est pas facile à appliquer. "Pour dire qu’on est pour, on lève la main. Les signes qu’on fait avec les mains, ce ne sont pas le vote. Ces signes normalement veulent dire applaudir, mais peu importe: pour l’instant, c’est intuitif ! Les assemblées sont assez chaotiques, le chaos est le milieu naturel de l’assemblée, on essaie de dompter un milieu assez naturellement indomptable", a expliqué Pablo Lapuente Tiana, militant de Podemos et l’un des coordinateurs de "Nuit Debout", à "Slate". Une vidéo de "L’Obs" décrypte ses gestes. 

Réagissez à l'actu people