Divers

Nuit Debout : Alain Finkielkraut violemment pris à partie, il insulte une militante (Vidéo)

   / 4  
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a voulu se rendre place de la République
1
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a voulu se rendre place de la République
Nuit Debout : Les militants ont insulté l'académicien
2
Nuit Debout : Les militants ont insulté l'académicien
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a été obligé de partir
3
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a été obligé de partir
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a insulté une militante
4
Nuit Debout : Alain Finkielkraut a insulté une militante

Alors que le mouvement Nuit Debout a continué ce samedi 16 avril, Alain Finkielkraut a voulu se rendre lui aussi place de la République à Paris. Malheureusement pour lui, il a été très mal accueilli par les militants qui n’ont pas hésité à l’insulter. Visiblement agacé, l’académicien va s’en prendre à une jeune militante et va l’insulter. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le mouvement Nuit Debout n’en finit plus de faire parler de lui. Alors que des casseurs s’étaient une nouvelle fois invités vendredi soir, des militants ont décidé d’intervenir également dans l’émission On n’est pas couché. Alors que Laurent Ruquier recevait Pierre Gattaz, le président du Medef a été chahuté par le public au point que l’animateur de France 2 a été obligé d’intervenir. Et hier soir, le mouvement Nuit Debout s’en est pris à une autre personne, Alain Finkielkraut.

"Pauvre conne"

Alors qu’il a voulu se rendre samedi soir place de la République à Paris, l’académicien a été très mal accueilli par les militants contrairement à l’ancien ministre des Finances grec Yanis Varoufakis. Alain Finkielkraut a notamment dû faire face à une pluie d’insultes : "casse-toi", "facho" ou encore "faschiste". Agacé, il va alors répondre à une jeune femme : "Pauvre conne. Ça va à la fin, je me fais insulter je peux répondre aussi". Après avoir quitté les lieux, l’académicien s’est confié au site internet Le Cerce : "Que voulez-vous que je pense ? J’ai été expulsé d’une place où doivent régner la démocratie et le pluralisme, donc cette démocratie c’est du bobard, ce pluralisme c’est un mensonge"

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people