Divers

Notre-Dame de Paris : la vidéo choc de l'attaque du policier au marteau (vidéo)

Notre-Dame de Paris : la vidéo choc de l'attaque du policier au marteau (vidéo)

Mardi soir, un homme s'est attaqué au marteau à un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris, sur l'Île de la Cité. Une vidéo de surveillance montre l'assaillant sortir de nulle part avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre. Une vidéo choc à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le 20 avril dernier, Xavier Jugelé, policier de 36 ans, était abattu par un assaillant armé sur les Champs-Elysées, au cours d'une attaque revendiquée par l'Etat Islamique. Moins de deux mois plus tard, les forces de l'ordre ont de nouveau été la cible d'un fou dangereux : mardi soir, un homme s'est attaqué à coups de marteau à un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris, sur l'Île de la Cité. Une attaque surprise et rapide, qui se dévoile un peu plus aujourd'hui avec cette vidéo de surveillance obtenue par CNews. On peut voir l'assaillant sortir de nulle part, d'un groupe de touristes, et se jeter littéralement sur le groupe de trois policiers. L'un d'eux tombe à terre, visiblement touché par l'homme qui assène de gros coups de marteau. Un autre policier ouvre le feu à deux reprises sur l'assaillant, libérant son collègue de son emprise. Ce dernier est suivi à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger.

L'assaillant aurait crié "C'est pour la Syrie"

Selon les déclarations de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, l'assaillant aurait crié "c'est pour la Syrie" au moment de se jeter sur les forces de l'ordre. Ayant reçu deux balles, il est actuellement en soins à l'hôpital et sous haute surveillance. Cette attaque sème à nouveau la peur dans l'esprit des Français quant à la menace terroriste. On a pu le voir avec le mouvement de panique qui s'est déclenché lorsque la foule environnante a entendu les coups de feu des policiers. Paris est de nouveau touchée par la terreur, alors que Londres a été la scène d'une violente attaque samedi soir, qui a fait 7 morts et plus de 40 blessés. L'Etat d'urgence ne semble pas près d'être levé, car la menace se fait plus pressante chaque jour.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people