Divers

Mort de Vincent Lambert : Une enquête préliminaire est ouverte (Vidéo)

Mort de Vincent Lambert : Une enquête préliminaire est ouverte (Vidéo)

Ce jeudi 11 juillet, Vincent Lambert est décédé à Reims plusieurs jours après l'arrêt de ses soins à l'hôpital. Rapidement, le procureur de la République de Reims a fait savoir qu'une enquête "en recherche des causes de la mort" a été ouverte, et qu'une autopsie du corps du patient va être pratiquée. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Après de longues années de procédures médicales et judiciaires, Vincent Lambert est finalement décédé ce jeudi 11 juillet à l'hôpital de Reims, après avoir passé 11 ans dans un état végétatif à la suite d'un terrible accident de voiture. Alors que les parents du patient tétraplégique ont dénoncé un "crime d'État", le procureur de Reims a annoncé l'ouverture d'une enquête en recherche des causes de la mort de Vincent Lambert lors d'une conférence de presse : "Ce n'est pas une enquête pour meurtre. Ne pas ouvrir d'enquête aurait pu être interprété comme un soutien apporté au personnel soignant. Ouvrir une enquête du chef de meurtre aurait également pu être interprété comme la condamnation a priori du processus déclenché dans le cadre de la loi Leonetti. L'enquête en recherche des causes de la mort est à la fois la plus neutre qui existe dans notre arsenal procédural pénal et celle qui permet de procéder aux investigations utiles et de parvenir à la manifestation de la vérité judiciaire".

Une autopsie du corps de Vincent Lambert aura lieu

En plus de cette enquête, le corps de Vincent Lambert sera autopsié à Paris pour vérifier que l'arrêt des traitements a été conforme à la loi : "J'ai décidé qu'une autopsie du corps de Vincent Lambert aurait lieu, ce que j'ai fait savoir à tous les membres de la famille", a confié le procureur. Cette autopsie, qui aura lieu ce vendredi 12 juillet sera menée par deux médecins légistes experts. Le corps sera ensuite remis à l'épouse et tutrice de Vincent Lambert, Rachel. L'avocat de cette dernière, Maître Francis Fossier, a fait savoir à nos confrères de franceinfo que cet examen clinique n'est pas une bonne idée : "C'est une grave erreur de la part de notre justice. Vous imaginez vivre un deuil perpétuel et au jour où tout semble apaisé, où on espère une réconciliation des familles, voilà ce qui arrive".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people