Divers

Molenbeek : Les policiers agressés au couteau par un Marocain témoignent, "Il avait un but précis" (Vidéo)

   / 5  
Deux policiers ont été agressés au couteau à Molenbeek
1
Deux policiers ont été agressés au couteau à Molenbeek
La policière a reçu sept coups de couteau
2
La policière a reçu sept coups de couteau
Elle a été blessée au bras
3
Elle a été blessée au bras
Le policier a fait fuir l'agresseur
4
Le policier a fait fuir l'agresseur
Les policiers ont été sauvés par leur gilet pare-balles
5
Les policiers ont été sauvés par leur gilet pare-balles

Ce mercredi 7 septembre, deux policiers ont été sauvagement agressés au couteau à Molenbeek. S’il n’y a eu aucun blessé et que l’homme a été interpellé, les deux agents ont été choqués par cette attaque et ont témoigné devant les caméras de RTLinfo. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

C’est lors d’un contrôle dans un parc de la commune de Molenbeek que deux policiers ont été agressés par un homme avec un couteau. L’agresseur, un Marocain de 24 ans en séjour illégal, s’est jeté sur les forces de l’ordre qui avaient été prévenus par une mère de famille qui avait remarqué cet homme qui se promenait avec une lame de 25 cm. Alors que la policière a reçu sept coups de couteau et que son collègue en a reçu un seul, ils ont été protégés par leur gilet pare-balles : "La force qu’il mettait et la manière dont il me tenait, il avait un but bien précis et la seule chose à laquelle j’ai pensé, c’est d’essayer de le tenir le plus loin de moi et à mes enfants aussi", a raconté Patricia, la policière agressée, au micro de RTL info.

Une lame de 25 cm

Si la policière a été choquée par cette attaque, elle a pu compter sur son collègue Felipe qui a réussi à faire fuir l’agresseur : "J’ai sorti mon pepper spray et j’ai donné un coup de pepper spray au visage et il a repoussé ma collègue à ce moment-là". Alors qu’il a tenté de prendre la fuite, l’agresseur a été interpellé par une patrouille venue en renfort. Le jeune homme de 24 ans avait reçu plusieurs ordres de quitter le territoire et était connu des forces de police : "Il a commis différents délits, pas seulement en région bruxelloise, mais aussi en Flandre et en Wallonie, depuis 2010", a expliqué Françoise Schepmans, bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean.

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people