Divers

Militaire agressé au Louvre : une vendeuse raconte l’attaque au Carrousel (vidéo)

Militaire agressé au Louvre : une vendeuse raconte l’attaque au Carrousel (vidéo)

Le Carrousel du Louvre a été le théâtre d’une attaque que certains qualifient déjà de « terroriste » vendredi 3 février. Dans la matinée, un homme armé d’une machette a agressé des militaires de l’opération Sentinelle. Blessé par des tirs de ripostes, l’assaillant a été appréhendé. Interrogée par France Info, une vendeuse du Carrousel raconte.

Il était près de 10h du matin vendredi 3 février lorsqu'un homme armé d’une machette et peut-être d’une autre arme à tenter d’agresser les policiers et militaires au Carrousel du Louvre. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’assaillant aurait crié "Allah Akbar" comme le rapporte le préfet de police de Paris, Michel Cadot.

L’homme a été blessé par des tirs de riposte. Touché notamment au ventre e à la jambe par cinq balles, son pronostic vital est engagé. Un des militaires a été légèrement blessé au cuir chevelu. Il s’agit "visiblement" d’une "attaque à caractère terroriste", a déclaré le Premier ministre Bernard Cazeneuve. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

Les témoins se sont cachés pendant l’attaque

France Info a pu recueillir le témoignage d’une vendeuse du Carrousel présente au moment de l’attaque. "On a entendu deux coups, on ne savait pas trop, on s’est dit ‘peut-être que quelque chose est tombé’, juste après, il y a eu quatre, cinq coups, là on a entendu tout le monde crier, courir", indique-t-elle. "Ils ont fermé les portes de sécurité. On s’est tous cachés derrière en attendant , j’ai eu très peur, mon cœur battait à 30 000, je suis partie, je me suis cachée  avec mon équipe dans les stocks", continue la vendeuse.

Après avoir été déplacés dans des salles sécurisées, les 1000 visiteurs présents au Musée du Louvre lors de l’attaque ont été évacués depuis. 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people