Divers

Militaire agressé au Louvre : l’assaillant armé a crié "Allah Abkar" (vidéo)

Militaire agressé au Louvre : l’assaillant armé a crié "Allah Abkar"  (vidéo)

Ce vendredi 3 février, un homme armé d’une machette a agressé des militaires de l’opération Sentinelle dans l’enceinte du Carrousel du Louvre. Blessé, l’assaillant a été maîtrisé par les militaires avant d’être emmené pour être soigné.

Il était 9h40  ce vendredi 3 février au Carrousel du Louvre (Paris – 1er arrondissement) quand un individu armé d’une machette, et peut-être d’une autre arme, a tenté d’agresser un militaire de l’opération Sentinelle. "L’agresseur a proféré des menaces, notamment Allah Akbar", déclare le préfet de police de Paris, Michel Cadot.

Le militaire a riposté en ouvrant le feu.  Il a grièvement blessé l’assaillant par cinq balles notamment au ventre. L’homme, conscient, a été emmené par les pompiers de Paris pour se faire soigner. Le militaire souffre d’une légère blessure au cuir chevelu.

Une attaque "visiblement à caractère terroriste" selon le ministère

Le gouverneur militaire de Paris, Bruno Le Ray, qui s’est exprimé au côté du préfet Michel Cadot, a déclaré que l’individu s’est précipité sur les soldats et qu’il s’agissait d’une "attaque volontaire" sans que le mot "attentat" ne soit prononcé. Quelques minutes plus tard, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a indiqué qu’il s’agissait "visiblement" d’une "attaque à caractère terroriste". Le parquet anti-terroriste vient d’ouvrir une enquête "en flagrance du chef de tentatives d’assassinats aggravés en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle" selon un communiqué.

Les environs du Carrousel du Louvre sont totalement fermés à la circulation et la station du métro Parisien "Palais  Royal Musée du Louvre" est fermée au public par mesure de sécurité. Le musée est fermé et les 1000 visiteurs qui s’y trouvaient, sont en cours d’évacuation. 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people