Divers

Malaisie : intervention des forces spéciales dans un bus, découvrez les images impressionnantes !

Malaisie : intervention des forces spéciales dans un bus, découvrez les images impressionnantes !

En Malaisie, la police est intervenue dans un bus pour tenter de sauver les passagers à bord. Plus d’une dizaine de policiers cagoulés et armés sont entrés par les fenêtres du bus. La scène a été filmée par un passant et fait aujourd’hui le tour du web. Non Stop Zapping vous propose de découvrir la séquence ici.

A Kuala Lumpur, les Malaisiens ont pu assister à une scène des plus impressionnantes. Les forces spéciales GGK (Grup Gerak  Khas) sont intervenues dans un autobus, dans lequel une prise d’otages avait lieu. Trois groupes d’une unité spéciale antiterroriste malaisienne sont arrivés à vive allure en véhicule d’intervention. En l’espace de quelques secondes, les policiers cagoulés et armés ont réussi à briser une partie des vitres du bus puis à s’engouffrer à l’intérieur à l’aide de rampes. Les otages ont ensuite été libérés puis pris en charge par les forces spéciales. Le véhicule, ensuite abandonné, se trouvait dans une rue visiblement très fréquentée. Des centaines de personnes ont pu assister à cette intervention musclée. Un passant n’a pas hésité à filmer la scène, loin d’être apeuré par le potentiel danger. Les images font aujourd’hui le tour du net et ont déjà été relayées de nombreuses fois.

Une intervention hautement maîtrisée !

Il s’agissait en fait d’un entraînement. Les policiers simulaient une intervention en cas de prise d’otages dans ce bus, à l’occasion du 78ème anniversaire des forces armées. Un exercice hautement maîtrisé par la police malaisienne, comme le prouvent les images en tête d’article. Pari réussi puisque c’est exactement ce que les forces spéciales voulaient prouver aux Malaisiens. Rapides, méticuleux et dynamiques, les policiers semblent parés à une éventuelle attaque. Et la vigilance doit être de rigueur en Malaisie puisque le pays était récemment la cible de nouvelles menaces proférées par l’Etat Islamique. Ces menaces, diffusées dans une vidéo publiée en janvier dernier, sont survenues quelques jours seulement après l’arrestation de sept hommes soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste.

Réagissez à l'actu people