Divers

Magnanville – Policiers assassinés : François Hollande parle "d’un acte incontestablement terroriste" (Vidéo)

   / 5  
Magnanville : François Hollande parle
1
Magnanville : François Hollande parle "d’un acte incontestablement terroriste" après le meurtre du couple de policiers
François Hollande a pris la parole
2
François Hollande a pris la parole
Le tueur Larossi Abballa en photo sur Facebook
3
Le tueur Larossi Abballa en photo sur Facebook
Daesh a revendiqué cet acte
4
Daesh a revendiqué cet acte
Le Raid a abattu Larossi Abballa
5
Le Raid a abattu Larossi Abballa

Au lendemain de l’horrible meurtre d’un couple de policiers, François Hollande a pris la parole ce mardi matin qualifiant cet "acte de terroriste". En effet, le tueur a été identifié et se nomme Larossi Abballa. Il avait été condamné en 2013 dans une affaire de terrorisme. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Lundi soir, un couple de policiers a été sauvagement assassiné par un jeune homme de 25 ans se revendiquant de l’Etat Islamique. Larossi Abballa, de son nom, a assassiné le commandant de police de neuf coups de couteau avant de prendre en otage sa femme et son petit garçon de 3 ans. Abattu lors de l’assaut du Raid, les policiers ont découvert le corps sans vie de la compagne du policier, également fonctionnaire du ministère de l'Intérieur. Le petit garçon du couple, âgé de 3 ans, a été retrouvé sain et sauf. Quelques heures après ce drame, Daesh a revendiqué ce meurtre. Larossi Abballa a été condamné en 2013 à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour avoir participé à une filière d'acheminement de jihadistes vers le Pakistan. Il aurait aussi filmé cette tuerie via l’application Facebook Live.

"Le risque est partout et très élevé"

Et ce mardi matin après une réunion de crise, François Hollande a qualifié cet acte "d’incontestablement terroriste". Le chef de l’Etat a ensuite ajouté : "C'est un acte terroriste à la fois parce que son auteur, qui a été neutralisé par les forces de sécurité, avait voulu lui-même voulu que son acte puisse être reconnu comme terroriste, et l'organisation dont il se réclamait a elle aussi revendiqué l'acte". Et de conclure : "La France n'est pas le seul pays concerné, nous l'avons vu ces jours derniers aux Etats-Unis, à Orlando. La France est confrontée à une menace terroriste de très grande importance. Le risque est partout et très élevé. Nous devons agir ensemble. La lutte contre le terrorisme appelle une lutte internationale résolue, un échange d'informations, un suivi des individus".

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people