Divers

Magnanville – Policier assassinés : François Hollande et Manuel Valls observent une minute de silence émouvante (Vidéo)

   / 5  
Magnanville : François Hollande et Manuel Valls observent une minute de silence
1
Magnanville : François Hollande et Manuel Valls observent une minute de silence
François Hollande accompagné de Manuel Valls et Bernard Caeneuve
2
François Hollande accompagné de Manuel Valls et Bernard Caeneuve
Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, le couple de policiers assassiné
3
Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, le couple de policiers assassiné
4
Le domicile du couple de policiers
5
Le domicile du couple de policiers

Deux jours après le terrible assassinat d’un couple de policiers à Magnanville par Larossi Abballa, un jeune homme de 25 ans se revendiquant de l'Etat Islamique, la France était en deuil de mercredi. Une minute de silence a été observée ce mercredi midi au ministère de l'Intérieur en présence de François Hollande et Manuel Valls et dans tous les commissariats en France. Une séquence émouvante que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Lundi soir, Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, commandant de police adjoint au commissariat des Mureaux, a été assassiné devant son domicile de Magnanville par Larossi Abballa. Ce jeune homme de 25 ans qui a prêté allégeance à l'Etat Islamique a ensuite pris en otage sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, agent administratif du commissariat de Mantes-la-Jolie avant de l’égorger. Le petit garçon du couple, âgé de 3 ans, a été retrouvé par les policiers en état de choc mais sain et sauf.

"Un nouvelle fois, la France est en deuil"

Mardi, l’Assemblée nationale a tenu à rendre hommage aux deux victimes en observant une minute de silence. "Ce massacre suscite en nous douleur, indignation et colère. La liberté, la tolérance et la démocratie ont été une nouvelle fois prises pour cible. Répondons à la haine en défendant ces principes qui auront toujours raison de la barbarie", a déclaré Claude Bartolone devant les députés. Et ce mercredi, François Hollande, Manuel Valls ainsi que Bernard Cazeneuve ont observé au ministère de l'Intérieur une minute de silence. Cette initiative a été suivie dans tous les commissariats français. "Un nouvelle fois, la France est en deuil", a débuté le ministre de l'Intérieur dans un court discours. "Ils sont tombés, victimes d'une violence abjecte (…) J'adresse un message de sympathie, de compassion et de soutien au nom de la nation", a-t-il ajouté. La Marseillaise a conclu cet hommage. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people