Divers

Londres : le suspect de l'attaque a été neutralisé par des passants avec un extincteur (vidéo)

Londres : le suspect de l'attaque a été neutralisé par des passants avec un extincteur (vidéo)
capture d'écran twitter

L'assaillant de l'attaque au couteau ce vendredi 29 novembre à Londres, a d'abord pu être maîtrisé grâce à des passants qui ont utilisé un extincteur et une défense de narval. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Le bilan aurait pu être plus lourd si des passants n'avaient pas réussi à maîtriser l'assaillant de l'attaque au couteau survenue à Londres ce vendredi 29 novembre. Deux personnes ont été tuées et un homme et deux femmes ont été blessés lorsque le suspect a débuté son attaque considérée comme "terroriste" au Fishmonger's Hall avant de se diriger vers le London Bridge. Sur le célèbre pont où les passants ont pris panique, certains d'entre eux ont joué un rôle important dans la suite des évènements. Avant que les policiers n'interviennent pour abattre l'auteur des faits âgé de 28 ans, il a été maîtrisé par plusieurs hommes qui se sont munis d'un extincteur et d'une défense de Narval qui était accrochée au mur du Fishmonger's Hall, selon le Mirror. 

L'arme blanche du suspect a pu être récupérée 

Alors que l'assaillant avait une arme blanche sur lui, un intervenant a raconté à la BBC qu'ils ont tenté de le désarmer. Parmi les vidéos partagées sur les réseaux sociaux, on voit qu'un homme a réussi à lui prendre l'arme avant de s'éloigner de la scène et en indiquant aux autres personnes de faire de même. Entouré par ces passants qui n'ont pas hésité à se battre avec lui, le suspect est tombé à terre avant d'être immobilisé. C'est en frappant à plusieurs reprises sur la main du suspect, que le couteau a pu lui être retiré. Selon l'un de ses passants, Stevie Hurst a indiqué à la BBC que la police est arrivée quelques minutes après. Certains des intervenants étaient d'anciens prisonniers, selon Jamie Bakhit, un agent d'entretien de 24 ans cité par l'agence britannique Passe Agency. Tous étaient au Fishmonger's Hall pour assister à une conférence de l'Université de Cambridge sur la réhabilitation des prisonniers. 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people