Divers

Loi Travail : Une journaliste frappée violemment à la tête par un manifestant en direct (Vidéo)

   / 5  
Loi Travail : Une journaliste frappée violemment à la tête par un manifestant en direct
1
Loi Travail : Une journaliste frappée violemment à la tête par un manifestant en direct
Anna Baranova, correspondante à Paris de la chaîne russe
2
Anna Baranova, correspondante à Paris de la chaîne russe "RT"
La journaliste se fait frapper par un manifestant en direct
3
La journaliste se fait frapper par un manifestant en direct
Un témoin de la scène applaudi ironiquement l'agresseur
4
Un témoin de la scène applaudi ironiquement l'agresseur
Malgré ça, la journaliste a tenu à finir son direct
5
Malgré ça, la journaliste a tenu à finir son direct

Mardi 17 mai, comme depuis beaucoup de jours depuis le début de la contestation contre la loi Travail, la France a connu une journée de manifestations malheureusement émaillées par des incidents. Et si la cible des casseurs est essentiellement la police, certains ont décidé de s’attaquer aux journalistes comme cet homme, le visage masqué, qui a frappé en plein direct Anna Baranova, correspondante à Paris de la chaîne russe "RT". Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que François Hollande a déclaré sur "Europe 1" en début de semaine qu’il ne reculerait pas devant la rue pour faire passer le projet de la loi Travail, la France a connu une nouvelle semaine très agitée. En effet, mardi au cour d’une manifestation, des individus ont attaqué et saccagé le bureau du Parti Socialiste à Rouen. Le lendemain, alors que les forces de l’ordre manifestaient contre la "Haine anti-flic", une voiture de police a été incendiée. Une vidéo que Non Stop Zapping vous a fait partager montre d’ailleurs la violence des casseurs.

Les journalistes, nouvelles cibles des casseurs

Et pour faire parler d’eux, ils ne reculent devant rien. Alors que la police était principalement dans leur viseur, les casseurs s’en prennent maintenant aux journalistes qui couvrent ces évènements. En effet mardi 17 mai, Anna Baranova, correspondante pour la chaîne russe "RT", s’est fait violemment frapper à la tête en plein direct par un manifestant cagoulé alors qu’elle couvrait la manifestation à Paris. Malgré ça, la journaliste a poursuivi son direct alors qu’un témoin de la scène a applaudi ironiquement l’agresseur.  "Le 19 [mai, ndlr], une autre manifestation est planifiée dans les rues de Paris par les syndicats, bien sûr les étudiants et d’autres gens que vous venez de voir", a-t-elle expliqué. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people