Divers

Loi Travail : Un manifestant gravement blessé à l’œil, les CRS refusent de l’aider (vidéo)

   / 4  
Loi Travail : Les CRS refusent d'aider un manifestant gravement blessé à l'oeil
1
Loi Travail : Les CRS refusent d'aider un manifestant gravement blessé à l'oeil
Un homme a été gravement blessé à l'oeil lors de la manifestation anti-loi Travail à Paris
2
Un homme a été gravement blessé à l'oeil lors de la manifestation anti-loi Travail à Paris
Les CRS ont empêché les journalistes de filmer la scène
3
Les CRS ont empêché les journalistes de filmer la scène
Selon un CRS, le manifestant pourrait avoir perdu son oeil
4
Selon un CRS, le manifestant pourrait avoir perdu son oeil

La manifestation anti-loi Travail à Paris a de nouveau été le théâtre d’affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants. Gravement blessé à un œil, l’un d’entre eux a été filmé en train de demander de l’aide aux CRS, sans succès. L’homme en question pourrait avoir perdu son œil. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Et ça recommence. Après deux mois d’accalmie pour cause de vacances d’été, les manifestations anti-loi Travail ont repris de plus belle ce jeudi. Et les violences qui accompagnaient traditionnellement ces rassemblements depuis le printemps avec. Après avoir vandalisé l’hôpital Necker pour enfants malades en juin dernier, les casseurs s’en sont pris à plusieurs abribus et du mobilier urbain quelques instants après le départ du cortège de la place de la Bastille. Résultat, les forces de l’ordre ont dû intervenir sur la place de la République. Et ont été accueillis à coup de jets de projectiles et de cocktails molotov. Un CRS a même commencé à prendre feu après avoir reçu un projectile enflammable.

"Il y a des coups qui partent des deux côtés"

Mais les CRS ne sont pas les seuls à avoir compté des blessés dans leurs rangs à l’issue des échauffourées. Un manifestant ayant été blessé à l’œil par un tir des forces de l’ordre a été filmé par un journaliste en train de demander l’ordre aux forces de l’ordre : "Ecoutez monsieur, il y a des coups qui partent des deux côtés" tente de justifier un CRS tout en faisant comprendre à l’individu qu’il n’obtiendra pas d’aide de sa part. Plusieurs CRS ont ensuite tenté d’empêcher les médias de filmer la scène. C’est finalement un médecin qui faisait partie des manifestants qui a fourni les premiers soins au blessé. Selon un CRS, il aurait "a priori perdu son œil".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people