Divers

Loi Travail : Des policiers chargent en voiture des manifestants, les images chocs (Vidéo)

   / 5  
Les policiers se sont montrés violents avec des manifestants à Rennes
1
Les policiers se sont montrés violents avec des manifestants à Rennes
Une manifestation contre la Loi Travail s'est déroulée à Rennes le 2 juin
2
Une manifestation contre la Loi Travail s'est déroulée à Rennes le 2 juin
Les policiers ont chargé la foule en voiture
3
Les policiers ont chargé la foule en voiture
Les policiers s'en sont pris aux journalistes
4
Les policiers s'en sont pris aux journalistes
Le préfet d'Ille-et-Vilaine a défendu les policiers
5
Le préfet d'Ille-et-Vilaine a défendu les policiers

Alors que des manifestants se sont réunis à Rennes contre la loi Travail, des policiers se sont montrés particulièrement violents avec les manifestants et des journalistes. La police n’a pas hésité à charger en voiture plusieurs personnes. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Décidemment, les violences policières semblent se multiplier pendant les manifestations contre la loi Travail. Après qu’un cinéaste amateur a été pris pour cible par les CRS à Paris, la brutale agression d’une jeune femme et d’un manifestant à Toulouse a rapidement fait le tour de la Toile. Mais dernièrement, c’est la manifestation à Rennes qui fait beaucoup parler. Vers 15h30 ce jeudi 2 juin, alors que des manifestants tentaient d’accéder à la rocade de Rennes, les policiers ont pris la décision de charger la foule avec leurs véhicules. Ils ont également ouvert les vitres pour vaporiser au passage de grandes quantités de gaz lacrymogènes et asséner des coups de matraque.

Le préfet d’Ille-et-Vilaine défend les policiers

Une fois arrêtés, les policiers ont ensuite pourchassé les manifestants pour achever la dispersion. La charge a fait au moins cinq blessés qui ont été pris en charge par les pompiers. Face à cette violence, le préfet d’Ille-et-Vilaine Christophe Mirmand a contesté toute volonté d’agressivité des forces de l’ordre lors d’une conférence de presse : "Il y avait 20 fonctionnaires de police mais 300 manifestants particulièrement déterminés en face d'eux. ils sont intervenus sur une bretelle qui rejoignait la rocade, l'enjeu n'était naturellement pas de repousser les manifestants vers cette rocade c'était donc de s'interposer entre cette rocade et les manifestants. C'est la raison pour laquelle ils ont été obligés de déborder les manifestants, peut-être dans des conditions de rapidité qui ont pu apparaître à certains comme un signal ou un signe d'agressivité à leur égard, ça n'était pas le cas".   

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people