Divers

Lesbos : Un camp de migrants dévasté par un incendie volontaire (Vidéo)

   / 5  
Le camp de Moria à Lesbos a été ravagé par un incendie
1
Le camp de Moria à Lesbos a été ravagé par un incendie
Il s'agirait d'un incendie volontaire
2
Il s'agirait d'un incendie volontaire
Entre 3000 et 4000 migrants ont fui dans les champs
3
Entre 3000 et 4000 migrants ont fui dans les champs
L'incendie n'a fait aucune victime
4
L'incendie n'a fait aucune victime
Le camp a été pratiquement détruit
5
Le camp a été pratiquement détruit

Ce lundi 19 septembre, le camp de Moria à Lesbos en Grèce qui accueillait des milliers de réfugiés a été dévasté par un violent incendie qui a été allumé volontairement par des migrants. Au total, entre 3 000 et 4 000 migrants ont fui dans les champs pour échapper aux flammes. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis plus d’un an, l’Europe doit gérer la crise des migrants qui sont de plus en plus nombreux à fuir la guerre pour venir se réfugier en France, En Italie ou encore en Allemagne. Mais c’est notamment sur l’île grecque de Lesbos que les réfugiés sont les plus nombreux et vivent dans des conditions terribles en attendant de pouvoir entrer en Europe. Et il y a quelques mois, le pape François a fait un passage remarqué à Lesbos où il avait tenu un discours de soutien : "Chers amis, je veux vous dire que vous n'êtes pas seuls. Ne perdez pas espoir ! Je suis venu ici (...) simplement pour être avec vous et écouter vos histoires (...), pour réclamer au monde de porter attention à cette grave crise humanitaire et implorer qu'elle soit résolue".

Le camp de Moria "presque entièrement détruit"

Mais alors que les conditions des réfugiés à Lesbos ne se sont pas améliorées, un gigantesque incendie a ravagé le camp de Moria. Selon une source locale, entre 3 000 et 4 000 personnes ont dû fuir dans les champs alentour pour échapper aux flammes. Si aucune victime n’a été rapportée, le feu a toutefois "presque entièrement détruit" les tentes dans le camp, et les conteneurs servant d’hébergement ou de bureaux ont été endommagés. Selon la police, l’incendie aurait été allumé volontairement par des migrants. C’est une rumeur selon laquelle les retours en Turquie allaient s’intensifier qui serait à l’origine des violences dans la journée qui aurait conduit à cet incendie. 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people