Divers

Les héros américains du Thalys ont reçu la citoyenneté française (vidéo)

Les héros américains du Thalys ont reçu la citoyenneté française (vidéo)

Jeudi 31 janvier, les trois américains héros de l'attaque du Thalys en 2015 ont été honorés par l'État français : ils ont reçu la nationalité française pour leur acte de courage lors d'une cérémonie aux États-Unis. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Nous sommes le 21 août 2015 à bord d'un train Thalys reliant Amsterdam à Paris. Ayoub El Khazzani, un terroriste islamiste, ouvre le feu à bord du train armé d'une kalachnikov et énormément de munitions, blessant un passager. Trois jeunes américains en vacances en Europe vont alors l'intercepter et le mettre hors d'état de nuire, sauvant certainement la vie de nombreuses personnes à bord du train. Alek Skarlatos, Spencer Stone et Anthony Sadler sont considérés comme de véritables héros pour cette interception. Ils ont d'ailleurs eu l'honneur de rejouer la scène dans un film retraçant l'histoire de cette journée tourné par Clint Eastwood en personne, "Le 15h17 pour Paris". Un autre honneur leur a été accordé hier.

"Nous avons un lien tellement fort avec la France maintenant"

Les trois jeunes hommes étaient conviés à une cérémonie à Sacramento, en Californie. C'est le consul général de France aux États-Unis qui leur a remis le trophée de la plus haute importance : la nationalité française, signée des mains d'Emmanuel Macron lui-même : "La France est fière de vous accueillir" avait notamment écrit Emmanuel Macron sur les papiers officiels. Les trois hommes avaient déjà reçu la Légion d'honneur des mains de François Hollande. Alors ourquoi la nationalité française ? Ce sont les trois héros qui la désiraient : "C'était important pour nous de devenir citoyens français parce que nous avons un lien tellement fort avec la France maintenant. On y est retournés quatre ou cinq fois depuis l'attaque terroriste. Cet événement a eu un tel impact sur nos vies que, pour nous, cela signifie beaucoup de pouvoir voyager librement entre ces deux pays et même de pouvoir acheter une maison et y vivre un jour si on a envie" a déclaré à l'AFP Alek Skarlatos.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people