Divers

Le maire FN de Cogolin commente en direct la destruction d'un camp de Roms ( Vidéo)

   / 4  
Marc-Etienne Lansade s'est filmé pendant la destruction d'un camp de Roms à Cogolin
1
Marc-Etienne Lansade s'est filmé pendant la destruction d'un camp de Roms à Cogolin
La destruction du camp avait lieu ce mercredi matin
2
La destruction du camp avait lieu ce mercredi matin
Marc-Etienne Lansade a commenté en direct la destruction du camp
3
Marc-Etienne Lansade a commenté en direct la destruction du camp
Le maire FN a soutenu que les Roms étaient des voleurs
4
Le maire FN a soutenu que les Roms étaient des voleurs

Marc-Etienne Lansade, le maire FN de Cogolin, a décidé de réaliser une opération de communication coup de poing ce mercredi matin. Dans une vidéo postée sur Facebook, le maire a commenté la démolition d’un camp de Roms qui avait lieu juste derrière lui. Non Stop Zapping vous en dit plus.

C’est une vidéo choc qu’on découvert ce matin les internautes. Alors que les propriétaires de la ville de Cogolin avaient mené une action commune devant la justice pour obtenir la démolition d’un camp de Roms qui était situé en partie sur une parcelle agricole et un terrain communal, ils ont fini par obtenir l’autorisation de détruire le camp dans lequel 80 personnes vivaient. Lors de la destruction ce mercredi matin, Marc-Etienne Lansade, le maire de la ville, a décidé de publier sur Facebook une vidéo dans laquelle il commente en direct l’opération.

"Nous allons devoir nous charger de la dépollution"

Marc-Etienne Lansade a surtout tenu à dénoncer l’état dans lequel se trouve le terrain : "Nous allons devoir bien évidemment nous charger de la dépollution de ce terrain, qui est dans un état... Les mots manquent... Je ne peux pas vous dire. Heureusement pour les gens qui nous regardent vous n'avez pas l'odeur en plus, à 8h30 du matin, je vous assure c'est quelque chose d'assez étonnant". Le maire FN a également accusé de vol les Roms : "Je voudrais montrer aux gens de quoi il s'agit. Regardez, 1.000 ou 2.000 m² d'immondices, de choses détruites, évidemment pour la plupart volées... J'imagine... J'imagine".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people