Divers

Le "ice and salt challenge", le nouveau jeu très dangereux des adolescents (Vidéo)

Le "ice and salt challenge", le nouveau jeu très dangereux des adolescents (Vidéo)

Après le jeu du foulard, le petit pont massacreur, un nouveau jeu dangereux fait fureur chez les adolescents. Il s’agit du "ice and salt challenge" qui consiste à se mettre du sel sur le bras avec un glaçon par-dessus et de tenir le plus longtemps possible. Mais malheureusement, ce défi peut provoquer d’importantes brûlures jusqu’au deuxième degré. En France, la gendarmerie et les pompiers ont lancé un message d’alerte. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Les jeunes et les adolescents ne savent décidemment plus quoi inventer. En effet, après le jeu du foulard, le petit pont massacreur et autres jeux dangereux, un petit nouveau a fait son apparition. Il s’agit du "ice and salt challenge". Ce défi vient tout droit des Etats-Unis et du Royaume-Uni où il est très populaire. Mais le "ice and salt challenge" est malheureusement très dangereux et peut provoquer d’importantes brulures jusqu’au deuxième degré. Le concept ? Se mettre du sel sur le bras et de se poser un glaçon par-dessus. Il faut bien évidemment tenir le plus longtemps possible et surtout se filmer où prendre une photo pour garder une preuve de son exploit.

Des brûlures importantes

Mais l’association du sel et du glaçon peut faire descendre la zone du corps choisie à -20°C. Et comme le froid est anesthésiant,  les jeunes ne sentent pas la douleur. "Si l'on place un glaçon en contact avec la peau, il se crée un film d'eau qui prend une température intermédiaire entre celle de la peau et celle du glaçon. Il faut un peu de temps pour que l'eau atteigne 0° mais elle ne peut pas être inférieure à cette température, a expliqué à "Europe 1" Daniel Hennequin, physicien et chercheur à l'université de Lille 1. "Mais si l'on ajoute du sel, la température du film d'eau peut descendre en dessous de 0°, accélérant les engelures." Et ce phénomène commence à faire son apparition en France. La gendarmerie et les pompiers ont d’ailleurs relayé un message d’alerte sur les réseaux sociaux. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people