Divers

La mère d’Hasna Aït Boulahcen, décédée avec son cousin Abdelhamid Abaaoud, réclame justice pour sa fille (vidéo)

   / 5  
France 3 a rencontré la mère d'Hasna Aït Boulahcen
1
France 3 a rencontré la mère d'Hasna Aït Boulahcen
La jeune femme est décédée le 18 novembre à Saint-Denis
2
La jeune femme est décédée le 18 novembre à Saint-Denis
Dans la planque qu'elle avait trouvée pour son cousin Abdelhamid Abaaoud
3
Dans la planque qu'elle avait trouvée pour son cousin Abdelhamid Abaaoud
Sa mère ne comprend pas pourquoi les hommes du Raid ne l'ont pas épargnée
4
Sa mère ne comprend pas pourquoi les hommes du Raid ne l'ont pas épargnée
Elle réclame justice pour sa fille
5
Elle réclame justice pour sa fille

Décédée le 18 novembre dernier dans l’appartement conspiratif de Saint-Denis aux côté de son cousin Abdelhamid Abaaoud, Hasna Aït Boulahcen était une fille "joyeuse" selon sa mère, qui réclame justice. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Présente dans le même appartement qu’Abdelhamid Abaaoud le 18 novembre, lorsque le Raid a donné l’assaut pour déloger deux des terroristes du 13 novembre, Hasna Aït Boulahcen avait elle aussi péri. Cousine de celui qui a été présenté comme le cerveau des attaques, elle avait trouvé la planque des deux hommes en fuite depuis le 13 et qui avaient auparavant trouvé refuge dans un épais massif de buissons à Aubervilliers, comme indiqué par Non Stop Zapping il y a quelques mois.

"Ils ont tué Hasna"

Il y a quelques jours, un message vidéo d’Hasna Aït Boulahcen avait été diffusé dans l’émission Envoyé Spécial. Elle parlait de son cousin Abdelhamid Abaaoud et si elle soutenait sa décision de partie en Syrie, elle condamnait les actes de Daesh : "Moi je pense que c'est un bon choix parce qu'il a voulu faire le djihad en Syrie. Par contre, moi je dis, les gens comme on voit dans les vidéos, si c’est pour couper les têtes, je suis contre, je ne vais pas dire que je suis pour parce qu’Allah, il n’a jamais dit de couper des têtes."

Jeudi soir, France 3 a rencontré sa mère, qui a témoigné sans dévoiler son visage : "Elle me manque beaucoup. Hasna ma chérie je l’aime (…) Moi je veux la justice pour Hasna, c’est tout. Parce qu’ils ont tué Hasna. Pourquoi ils l’ont tué ? Elle a crié ‘au secours, laissez-moi sortir, laissez-moi sortir’ (…) Hasna est fragile, elle est naïve, elle est perdue, elle est perdue la pauvre. Elle rigolait toujours avec les gens."

Réagissez à l'actu people