Divers

Kobe Bryant est décédé : l'émouvant hommage d'Alicia Keys aux Grammy Awards (vidéo)

Kobe Bryant est décédé : l'émouvant hommage d'Alicia Keys aux Grammy Awards (vidéo)

Kobe Bryant, légende des Los Angeles Lakers et du basket américain, est décédé dimanche 26 janvier dans un accident d'hélicoptère. Alicia Keys et tous les artistes présents aux Grammy Awards lui ont rendu un émouvant hommage. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Le monde du basket est en deuil. Hier après-midi, la légende des Los Angeles Lakers et de l'équipe olmypique américaine Kobe Bryant est décédée dans un crash d'hélicoptère. Le basketteur, retraité des parquets, était notamment accompagné de l'une de ses filles, Ginna, et de trois autres personnes. Le crash n'a laissé aucun survivant. Hasard malheureux du calendrier, les Grammy Awards se tenaient hier soir... au Staples Center de Los Angeles, salle des exploits de Kobe Bryant, dont les deux maillots (8 et 24) portés aux Lakers ont été retirés et placés haut sous le plafond de la salle. Tout le petit monde de la musique était donc réuni seulement quelques heures après l'annonce du drame. La maîtresse de cérémonie Alicia Keys n'a donc pas manqué l'occasion de rendre hommage au basketteur.

"Nous sommes tous effondrés de tristesse"

Très émue, la mythique chanteuse a mis du temps à trouver les mots justes sans être emportée par l'émotion : "Nous sommes tous effondrés de tristesse. Plus tôt, Los Angeles, les Etats-Unis, et le monde entier ont perdu un héros. Nous avons le cœur brisé au sein même de la maison que Kobe Bryant a construite. J'aimerais que chacun d'entre vous transmette sa force et son soutien à la famille de Bryant. Jamais nous n'aurions pu imaginer commencer la cérémonie de cette façon" a déclaré la chanteuse. Alicia Keys a ensuite été rejointe sur scène par les Boyz 2 Men pour chanter en mémoire de Kobe Bryant. Les deux maillots du basketteur, survécu par sa femme et ses trois autres filles, ont été illuminés toute la soirée sous l'immense plafond du Staples Center, où résonneront encore longtemps les exploits du "Black Mamba".

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people