Divers

Kevin Razy : Son sketch plein d’humour sur les attentats et BFM TV (vidéo)

   / 4  
Le sketch de Kevin Razy sur les attentats et BFM TV
1
Le sketch de Kevin Razy sur les attentats et BFM TV
Kevin Razy à l'Appolo Théâtre de Paris le 23 juillet dernier
2
Kevin Razy à l'Appolo Théâtre de Paris le 23 juillet dernier
Kevin Razy très critique envers les chaînes d'information en continu
3
Kevin Razy très critique envers les chaînes d'information en continu
Kevin Razy
4
Kevin Razy

De passage sur la scène de l’Appolo Théâtre de Paris le 23 juillet dernier, Kevin Razy est revenu à sa manière sur les attentats qui frappent la France depuis plusieurs. L’humoriste s’en est notamment pris aux chaînes d’information en continu comme BFM TV. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 23 juillet lorsque Kevin Razy a présenté ce sketch sur la scène de l’Appolo Théâtre à Paris, l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray n’avait pas encore eu lieu. Une dizaine de jours après l’attentat de Nice, l’humoriste est revenu à sa façon sur les nombreuses attaques subies par la France depuis plusieurs mois. Pas de message politique mais des choses qui l’énervent, les réseaux sociaux en première ligne : “si t’as pas les mots, ferme ta gueule, y a pas de problèmes”. Mais aussi, et surtout, le traitement de l’information par les chaînes d’information en continu comme BFM TV.

Kevin Razy dézingue BFM TV

Pour lui le constat est simple, il est impossible de faire de l’information pertinente en continu. Il illustre alors son propos par une histoire imaginée de toute pièce et se met dans la peau d’un journaliste de BFM TV : "Priorité au direct sur BFM TV, il semblerait qu’un forcené djihadiste armé d’une ceinture d’explosifs ait tenté de se faire exploser devant un commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris". Puis dans la foulée, il revient sur sa déclaration : "Il semblerait que le djihadiste était en fait équipé d’une fausse ceinture d’explosifs et d’un couteau suisse mais la piste djihadiste n’est pas exclue". Avant de conclure par la version finale : "La piste djihadiste a été exclue par les autorités, il semblerait que l’homme était en fait une femme, équipée d’un ceinture Desigual. Elle aurait trébuché devant le commissariat mais elle connaissait un musulman".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people